Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Berlusconi milite pour une contre-offre italienne sur alitalia
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122 AF - FR0000031122   SRD PEA PEA-PME
12.980 € +0.78 % Temps réel Euronext Paris
12.925 €Ouverture : +0.43 %Perf Ouverture : 13.135 €+ Haut : 12.900 €+ Bas :
12.880 €Clôture veille : 3 315 530Volume : +0.88 %Capi échangé : 4 871 M€Capi. :

Air france -klm : Berlusconi milite pour une contre-offre italienne sur alitalia

tradingsat

(Tradingsat.com) - « Je crois franchement que les négociations exclusives avec Air France-KLM sont inacceptables », a déclaré hier Silvio Berlusconi, dont les propos sont rapportés jeudi par La Tribune. Les effets de manche du leader de la droite italienne peuvent-ils mettre en péril l'union programmée d'Alitalia et d'Air France – KLM ? Jean-Cyril Spinetta le pense. Le PDG d'Air France – KLM l'a fait savoir hier après une rencontre infructueuse avec les syndicats de la compagnie italienne.

Les restructurations drastiques que la mise en œuvre du plan de redressement d'Alitalia va entraîner font grincer des dents : Air France – KLM compte supprimer 2100 postes au total au sein d'Alitalia. « Les discussions doivent reprendre dès ce matin » avec les syndicats, indiquent Les Echos. Leur soutien est indispensable pour que la fusion ait une chance de voir le jour compte tenu de la victoire assez probable de la droite italienne aux élections législatives des 13 et 14 avril. Même élu, Silvio Berlusconi pourrait alors difficilement remettre en cause un projet accepté pas toutes les parties. Jean-Cyril Spinetta souhaite donc arracher aux syndicats un accord avant le 31 mars, sans quoi il a d'ores et déjà prévenu que son offre serait caduque.

Ce qui ne déplairait peut être pas à tout le monde. Selon Les Echos, « l'hypothèse d'un échec des pourparlers, conduisant à une mise en redressement judiciaire, semble également avoir ses partisans. » Le journal explique que ce scénario permettrait le lancement d'une contre offre de dernière minute qui pourrait obliger Air France – KLM à relever sa proposition… Une solution que Silvio Berlusconi semble appeler de ses vœux : « S'il y a en Italie des entrepreneurs ayant un minimum de courage, ils doivent se manifester et présenter une offre et un projet industriel pour éviter une fin aussi peu glorieuse à notre compagnie nationale", a-t-il déclaré hier.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...