Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Baisse sans précédent du tourisme à Paris après les attaques
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
7.560 € -0.55 % Temps réel Euronext Paris
7.519 €Ouverture : +0.55 %Perf Ouverture : 7.642 €+ Haut : 7.518 €+ Bas :
7.602 €Clôture veille : 2 984 690Volume : +0.99 %Capi échangé : 2 270 M€Capi. :

Air france -klm : Baisse sans précédent du tourisme à Paris après les attaques

Le tourisme à Paris a baissé de 750 millions d'eurosLe tourisme à Paris a baissé de 750 millions d'euros

PARIS (Reuters) - Le secteur du tourisme à Paris et en Ile-de-France a perdu près de 750 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier semestre 2016, sous l'effet des attentats, des grèves et des inondations, selon un bilan diffusé mardi par le Comité régional du tourisme (CRT).

La fréquentation touristique a reculé de 6,4% dans la région par rapport au premier semestre 2015. Il s'agit d'une baisse sans précédent depuis 2010, selon le CRT.

"Il est temps de prendre conscience de la catastrophe industrielle que le secteur du tourisme est en train de vivre", s'alarme Frédéric Valletoux, président du Comité, dans un communiqué. "L'heure n'est plus aux campagnes de communication mais bel et bien à la mise en place d'un plan ORSEC."

Des investissements massifs sont nécessaires pour protéger l'emploi dans le secteur, ajoute-t-il, réclamant au ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Marc Ayrault, la tenue immédiate d'une réunion avec les professionnels du tourisme de la région.

En déplacement dans le Val de Loire, Jean-Marc Ayrault a annoncé la mobilisation de "500.000 euros supplémentaires pour le plan de relance de la destination France" lancé en mars dernier, "en particulier à destination de l'Ile-de-France et de la Côte d'Azur".

Le plan initial était doté d'un budget de 2,5 millions d'euros, dont un million de l'Etat et 1,5 million des partenaires du tourisme.

Quelque 500.000 emplois sont liés au tourisme en Ile-de-France, ce qui en fait la plus grosse industrie de la région.

En France, le tourisme représente plus de 7% du PIB, dont 13% sont générés en Ile-de-France et à Paris, toujours la ville la plus visitée du monde.

"OUVRIR LES YEUX"

Dans les hôtels de Paris et d'Ile-de-France, les nuitées affichent une baisse de 8,5% au premier semestre par rapport aux six premiers mois de 2015, avec un recul de 11,5% pour les touristes internationaux et de 4,8% pour les Français, selon le bilan du Comité.

Le nombre des visiteurs japonais a chuté de 46,2%. Le repli atteint 35% pour les Russes, 19,6% pour les Chinois et 5,7% pour les Américains.

Le ralentissement de son activité en France a contribué à faire baisser le résultat d'exploitation d'AccorHotels au premier semestre. Air France-KLM a dit s'attendre à un net recul de ses recettes unitaires en juillet-août.

"La menace terroriste n'explique pas tout", estime la présidente Les Républicains (LR) de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, dans une interview au Figaro. "La qualité de notre offre se détériore, il est urgent d'ouvrir les yeux."

"La sécurité au quotidien n'est pas suffisante. L'agression de touristes chinois cet été, devant leur hôtel à Gonesse, a tourné en boucle sur internet", poursuit-elle. Quant à la propreté, elle "laisse toujours à désirer. Cela vaut pour Paris ainsi qu'aux abords des autoroutes et dans les forêts".

Pour tenter de renverser la tendance, la région a lancé en juin un "fonds pour une région propre" d'un million d'euros et a mis en place un "bouclier de sécurité" de 20 millions d'euros, rappelle-t-elle.

(Dominique Vidalon, avec Dominique Rodriguez et Marine Pennetier, édité par Emmanuel Jarry)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...