Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIR FRANCE -KLM

AF - FR0000031122 SRD PEA PEA-PME
4.912 € -3.38 % Temps réel Euronext Paris

Air france -klm : Air france-klm veut participer à la consolidation en europe

mardi 9 septembre 2008 à 19h08
BFM Bourse

par Matthias Blamont

ROISSY-EN-FRANCE (Val-d'Oise) (Reuters) - Air France-KLM a réaffirmé mardi sa volonté de participer à la consolidation du transport aérien européen en se disant prête à entrer dans le capital d'Alitalia et à présenter une offre pour le rachat des parts de l'Etat autrichien dans Austrian Airlines.

Confrontées au ralentissement économique et à une facture kérosène historiquement élevée, les compagnies aériennes réduisent leurs activités et songent à des rapprochements ou à des acquisitions, afin de limiter leurs coûts.

Air France-KLM avait renoncé en avril à prendre le contrôle de la compagnie nationale italienne face à l'opposition des syndicats et aux inquiétudes d'une partie de la classe politique.

Depuis, les contacts n'ont jamais été totalement rompus. Ces dernières semaines, un groupe d'investisseurs italiens emmené par la banque Intesa Sanpaolo a tenté de convaincre les syndicats de la compagnie, au bord de la faillite, du bien fondé d'une stratégie visant à reprendre certains actifs et à créer une nouvelle structure alliée à un autre transporteur, Air One , avec le concours d'une "major" européenne. Le projet est toujours en cours de négociations.

"Nous avons répondu par lettre que nous étions prêts à prendre une participation tout à fait minoritaire dans cette nouvelle compagnie aérienne italienne dès lors que nous aurions la conviction que le projet est rentable. Nous sommes prêts à participer, peut-être pas immédiatement mais en tout cas à moyen terme", a déclaré Jean-Cyril Spinetta, P-DG d'Air France-KLM, devant la presse en marge de l'inauguration du nouveau terminal 2G à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

Il a toutefois refusé de livrer le moindre calendrier, précisant qu'il était du ressort du groupe d'investisseurs de le déterminer, et n'a pas souhaité chiffrer le ticket d'entrée que pourrait négocier l'entreprise.

Interrogé sur la vente par l'Etat autrichien de son bloc de 43% dans la compagnie Austrian Airlines, valorisé à quelque 157 millions d'euros, Jean-Cyril Spinetta a confirmé qu'Air France-KLM examinait le dossier et qu'elle remettrait une proposition "dans les conditions et les délais" impartis."

Selon la presse, British Airways, la compagnie russe S7 et l'allemand Lufthansa auraient également manifesté leur intérêt. Les offres doivent théoriquement être remises le 12 septembre.

Austrian Airlines est surveillée de près par les grandes compagnies européennes. Forte d'une flotte récente et d'un socle de clientèle solide (5,2 millions de passagers transportés au premier semestre), la société est jugée séduisante par de nombreux analystes, lesquels vantent un réseau dense en Europe de l'Est et au Proche-Orient, avec peu de concurrents.

LE 2G, NOUVELLE PLATE-FORME DU "RÉGIONAL" A ROISSY

Jean-Cyril Spinetta a par ailleurs réaffirmé qu'aucune décision concrète n'avait encore été prise quant à l'opportunité pour Air France-KLM de lancer une activité de transport ferroviaire à grande vitesse pour faire face à la concurrence du TGV.

"Nous avons décidé de donner naissance à une société commune avec Veolia Transport chargée de réfléchir à la viabilité d'une telle activité. Nous n'en sommes qu'au stade de la réflexion et aucune décision n'est prise", a-t-il dit, après avoir mis en avant les qualités du nouveau terminal 2G.

Le Parisien-Aujourd'hui en France avait rapporté lundi que des trains Air France-KLM-Veolia circuleraient en France en 2010, année d'ouverture à la concurrence du marché des liaisons ferroviaires de passagers entre pays européens.

Nouveau module du "hub" (plate-forme de correspondances) d'Air France-KLM à Roissy-Charles de Gaulle, "le 2G" a ouvert ses portes aux passagers le 3 septembre.

Le bâtiment, dont la construction a nécessité un investissement de 94 millions d'euros sur quatre ans - entièrement pris en charge par l'opérateur ADP -, est dédié aux opérations des filiales régionales du groupe franco-néerlandais: Brit Air, Regional et CityJet.

Pour Air France-KLM, l'exploitation de ces vols à partir d'un terminal unique associée aux possibilités de correspondances offertes à partir des autres terminaux de son hub à Roissy 2, se veut une autre réponse à la compétition imposée par la SNCF.

Selon ADP, le T2G, d'une surface de près de 20.000 mètres carrés dont 1.000 mètres carrés de commerces, devrait recevoir la visite de plus de trois millions de passagers chaque année.

Deuxième aéroport européen derrière Londres Heathrow, Roissy-Charles de Gaulle a accueilli quelque 60 millions de passagers en 2007 et rêve de supplanter Londres Heathrow, actuellement congestionné, à partir de 2012.

Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIR FRANCE -KLM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat