Bourse > Air france -klm > Air france -klm : La direction s'insurge contre la grève
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
12.095 € +0.17 % Temps réel Euronext Paris
12.115 €Ouverture : -0.17 %Perf Ouverture : 12.390 €+ Haut : 12.065 €+ Bas :
12.075 €Clôture veille : 3 601 320Volume : +1.20 %Capi échangé : 3 631 M€Capi. :

Air france -klm : La direction s'insurge contre la grève

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le torchon continue de brûler entre la direction d'Air Fance et celle du SNPL (Syndicat national des pilotes de ligne), qui vient de lancer un nouveau préavis de grève. Jean-Marc Janaillac, qui prendra la succession d'Alexandre de Juniac début juillet, sera d'entrée dans le vif du sujet...

Pour l'heure, la direction actuelle a fustigé une attitude 'irresponsable et désinvolte', alors qu'une nouvelle discussion était organisée vendredi à son initiative.

De son côté, 'la direction du SNPL exige une nouvelle fois des engagements immédiats portant sur le développement de la flotte et le plan d'investissement du groupe Air France-KLM à moyen terme', a relayé Air France via un communiqué diffusé vendredi soir.

Déterminée, la direction de la compagnie aérienne française dit n'avoir 'd'autre choix que de considérer à nouveau que de tels enjeux stratégiques ne peuvent se décider sous ultimatum' et regretter que le SNPL maintienne l'ensemble de ses exigences, 'y compris l'augmentation de rémunération en décalage avec les autres catégories de personnel ainsi que la mise en place d'un système de co-décision n'existant nulle part au monde et incompatible avec la gestion responsable d'une entreprise'.

'La formulation par la direction du SNPL d'exigences aussi déraisonnables dans un tel calendrier suscite une incompréhension totale dans l'ensemble du groupe Air France-KLM', a-t-elle indiqué, estimant que 'ces exigences constituent un contre exemple de la façon dont doit s'organiser un dialogue sérieux' et 'vont à l'encontre des objectifs mis en avant par les syndicats des pilotes eux-mêmes, à savoir la croissance'.

L'inflexibilité du SNPL devrait une nouvelle fois perturber le trafic dans les jours à venir et de facto entraîner de nouvelles pertes non négligeables, considérant que la grève qui s'est étalée du 11 au 14 juin dernier, bien que suivie par un pilote sur quatre 'seulement', a généré plus de 40 millions d'euros de pertes.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI