Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Des ambitions accrues
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
11.610 € -6.11 % Temps réel Euronext Paris
12.265 €Ouverture : -5.34 %Perf Ouverture : 12.660 €+ Haut : 11.450 €+ Bas :
12.365 €Clôture veille : 9 066 790Volume : +3.02 %Capi échangé : 3 486 M€Capi. :

Air france -klm : Des ambitions accrues

tradingsat

(CercleFinance.com) - En difficulté ces dernières années, Air France va mieux, nettement mieux. Un bel été combiné à la baisse des prix du kérosène, qui profite à toutes les compagnies aériennes, a amené un retour aux bénéfices et la direction à revoir ses ambitions à la hausse. Le climat social pourrait en corollaire nettement gagner en sérénité...

PDG de la compagnie nationale française, Frédéric Gagey a présenté ce vendredi devant le Comité central d'entreprise (CCE), conformément à ce qu'avait annoncé la presse, les orientations stratégiques 2017/2020 dans le cadre du plan 'Perform 2020'.

'Ce projet traduit l'ambition d'Air France et s'appuie sur l'amélioration de l'environnement macroéconomique ainsi que sur les résultats des efforts d'adaptation déjà entrepris en 2015', a résumé le groupe, qui ambitionne une croissance de son réseau long-courrier en moyens propres comprise entre 2 et 3% par an sur la période précitée.

Ce développement permettra l'ajout de 7 avions dans la flotte long-courrier, l'ouverture d'une à deux nouvelles destinations ainsi qu'une augmentation de l'ordre de 10% en capacités et en heures de vol entre 2016 et 2020.

Air France a également indiqué ambitionner la stabilité des réseaux court et moyen-courrier, en excluant toutefois 'l'effet TGV' sur Bordeaux (Gironde), laquelle ne sera plus qu'à 2h05 de Paris à compter de 2017. Pour ce faire, la société entend continuer de soutenir la croissance de Transavia France, dont le développement a longtemps fait grincer des dents parmi les pilotes d'Air France, mais qui exploitera jusqu'à 40 avions en 2020.

'La soutenabilité de ce plan de croissance repose sur une amélioration de la compétitivité de l'entreprise, et en particulier sur une baisse des coûts unitaires selon un calendrier progressif', a expliqué Air France, qui plaide pour un dialogue social renouvelé après les débordements très médiatisés d'octobre.

La direction a ainsi proposé d'engager des négociations avec les organisations représentatives des pilotes et des PNC. Une négociation sur la gestion de l'emploi vient en outre de s'achever avec les organisations représentatives du sol et permettra, après signature, de garantir l'absence de départs contraints jusqu'en juin 2018.

De quoi sans doute apaiser bien des tensions...

(G.D.)


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI