Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Air France conteste le rapport de contre-expertise sur le vol Rio-Paris
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
12.095 € +0.17 % Temps réel Euronext Paris
12.115 €Ouverture : -0.17 %Perf Ouverture : 12.390 €+ Haut : 12.065 €+ Bas :
12.075 €Clôture veille : 3 601 320Volume : +1.20 %Capi échangé : 3 631 M€Capi. :

Air france -klm : Air France conteste le rapport de contre-expertise sur le vol Rio-Paris

Enregistreur de paramètres (FDR), 1er mai 2011Enregistreur de paramètres (FDR), 1er mai 2011

(Tradingsat.com) - Air France conteste ouvertement le rapport de la contre-expertise demandée par Airbus dans l’enquête judiciaire sur le vol Rio-Paris AF 447, qui pointe les défaillances de l'équipage.

La compagnie estime que cette contre-expertise "a été conduite de manière unilatérale et non contradictoire, en violation du principe même du procès équitable".

L'Airbus A330 immatriculé F-GZCP et exploité par Air France s'est abîmé dans l'océan Atlantique le 1er juin 2009 à la suite d'une successions d'événements, faisant 228 morts.

Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), chargé de l’enquête technique sur la catastrophe, avait conclu que le crash était dû tant à des défaillances humaines que techniques.

"L'équipage n’a jamais compris qu’il décrochait"

Dans son rapport final, le BEA met notamment en avant "l’incohérence temporaire entre les vitesses mesurées, vraisemblablement à la suite de l’obstruction des sondes Pitot par des cristaux de glace (...)".

Il évoque également des "actions inappropriées" de l'équipage alors qu'aucun des pilotes n’a "formellement identifié la situation de décrochage", bien que l'alarme de décrochage "a retenti de façon continue pendant 54 secondes".

"L’avion est entré dans un décrochage prononcé, annoncé par l’alarme de décrochage et un fort buffet. Malgré ces symptômes persistants, l’équipage n’a jamais compris qu’il décrochait et en conséquence jamais appliqué de manœuvre de récupération (...)", souligne le BEA.

Selon Air France, le rapport de la contre-expertise "omet de nombreux éléments, qui concernent en particulier le fonctionnement de l'avion et qui figuraient dans le rapport définitif du BEA et le premier rapport d'expertise judiciaire".

"Certains des éléments omis ont d'ailleurs fait l'objet depuis de mesures correctrices de la part de l'industrie", a précisé la compagnie.

Dès lors, un recours en nullité du rapport de contre-expertise sera déposé par Air France dans les prochains jours devant la Chambre de l'Instruction de la Cour d'Appel de Paris, peut-on lire dans un communiqué du Groupe.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI