Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Numérique, innovation et chasse à la décote au menu des jeunes investisseurs

dimanche 3 octobre 2021 à 12h00

(BFM Bourse) - Les plus jeunes générations d'investisseurs -les Millennials, de 25 à 40 ans, et leurs cadets de la Génération Z, jusqu'à 25 ans- se préoccupent de l'avenir en misant sur l'innovation et les nouvelles technologies, selon le rapport 2021 sur les investisseurs "NextGen" du néocourtier BUX. Mais la liste de leurs valeurs favorites révèle aussi quelques surprises...

Sur quoi misent les nouvelles générations d'investisseurs ? À une époque où l'investissement sur les marchés financiers se démocratise rapidement grâce à de nouvelles plateformes, le néobroker néerlandais BUX s'est penché sur les habitudes des investisseurs, souvent novices, qui utilisent son application de trading sans commissions. "BUX Zero", disponible en Allemagne, en Autriche, en France et en Belgique en plus des Pays-Bas, connaît en effet un essor important auprès des jeunes générations. Au premier semestre, BUX a connu un accroissement de 112% du nombre d'utilisateurs de la "Génération Z" (les personnes âgées de moins 25 ans, ayant toujours connu internet et aussi appelés Digital Natives) et de 118% parmi les "Millennials" (dernière génération ayant vécu le changement de millénaire, âgés de 25 à 40 ans).

Malgré des disparités évidentes entre la Génération Z et les Milléniaux, ils ne sont toutefois pas si différents lorsqu’il s’agit d’adopter une approche équilibrée dans le choix de leurs actions. Le top 15 des actions les plus achetées au cours du premier semestre de l’année révèle ainsi des préférences communes, notamment des actions comme Shell, Apple et Tesla, observe BUX (la présence du pétrolier anglo-néerlandais reflète vraisemblablement un biais lié à la nationalité du courtier, dont le premier marché reste les Pays-Bas).

La stratégie d’investissement de la Génération Z se concentre volontiers sur des entreprises présentes sur des marchés encore balbutiants comme la production de véhicules électriques et/ou hydrogène (NIO, Tesla, Plug Power...) et des substituts de viande à base de plantes (Beyond Meat). Ils équilibrent en investissant aussi dans des sociétés ayant fait leurs preuves, comme Apple, ASML ou même sur l'ensemble du S&P 500, via un fonds indiciel.

Mais le palmarès de leurs actions favorites révèle aussi des paris plutôt culottés. C'est le cas du tour opérateur et croisiériste TUI, dans l'espoir d'un redressement du cours de cette société dont l'activité a été laminée par la pandémie, ou encore d'Air France-KLM sur une thématique analogue de reprise des déplacements. Sans oublier des titres qui sortent presque des abysses à l'image de Blackberry voire même Wirecard, la société allemande de paiements dont l'essentiel des comptes se sont révélés frauduleux. Si le groupe a déposé le bilan, le titre est toujours coté (à une fraction de sa valeur d'antan) et réagit au gré des cessions d'actifs que le liquidateur judiciaire parvient à réaliser (les vestiges de Wirecard North America vendus à Syncapay, ceux du Brésil à PagSeguro, Wirecard Rouamnie à SIBS..).

Le comportement des Millennials n'est guère différent, ces derniers investissant également dans les domaines des véhicules électriques, de la livraison de nourriture et des paiements, tout en misant aussi sur des acteurs plus installés comme ASML ou Apple, voire traditionnels comme ABN Amro, ING ou Shell. Avec là aussi parfois un peu de piment avec un titre à la GameStop comme l'est Bed Bath & Beyond, un favori des forums boursiers.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.40 % vs +34.32 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat