Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Le roi de la gestion obligataire Bill Gross tire sa révérence

lundi 4 février 2019 à 17h16
Après une fin de carrière agitée, le plus grand gérant obligataire du monde se retire

(BFM Bourse) - Selon la légende, aucun gérant au monde n'a fait gagner autant d'argent à autant d'épargnants que lui. Il a fait de Pimco le plus grand gestionnaire de produits de taux, avec des actifs sous gestion allant jusqu'à dépasser 300 milliards de dollars et contrôlant jusqu'à 14% des émissions du Trésor américain. Avant de connaître ces dernières années des performances beaucoup plus quelconques.

Une légende de la finance tire sa révérence. Après plus de 40 années de carrière -auprès de deux employeurs seulement- Bill Gross a décidé de prendre sa retraite. Agé de 74 ans, Bill Gross a cofondé la Pacific Mutual Life Insurance Co., ou Pimco en 1971, assurant la direction de la gestion jusqu'en 2014, réussissant notamment à traverser la crise financière sans perdre d'argent. Sur fond de tensions avec le management de la firme (rachetée à Pacific Life par Allianz en 2000), il a ensuite rejoint Janus Henderson. Mais sa performance à la tête du fonds Janus Henderson Global Unconstrained Bond Fund, où seule une minorité de clients de Pimco l'avaient suivi, n'a pas été à la hauteur de ses succès précédents, avec un repli de près de 4% l'an dernier.

Initialement diplômé en psychologie, Bill Gross s'est d'abord engagé dans l'US Navy pendant la guerre du Vietnam pendant trois années avant de suivre une fois démobilisé un MBA à l'UCLA (University of California-Los Angeles) en se spécialisant dans l'analyse des risques financiers. En 1971, il a rejoint la mutuelle d'assurance Pacific Life pour participer au lancement de Pimco, une entité dédiée à la gestion active d'un portefeuille obligataire - visant à gagner de l'argent en achetant et vendant des titres plutôt que de se contenter d'attendre le remboursement à l'échéance.

Un salaire annuel de 200 millions de dollars

Au fil des décennies suivantes, Pimco a grossi jusqu'à 2000 milliards de dollars en ouvrant l'investissement obligataire aux petits épargnants. Le montant du seul Total Return Fund, principal fonds de Pimco directement géré par Gross, a atteint 293 milliards de dollars à son pic en avril 2013, représentant d'après les calculs de Morningstar jusqu'à 14% de l'ensemble des montants investis en bons du Trésor américain.

Le rôle de Bill Gross au sein de Pimco a été si important que lors du rachat par Allianz, il a obtenu un salaire annuel de 200 millions de dollars - soit plusieurs dizaines de fois la rémunération du PDG du groupe allemand à l'époque. Selon Forbes, la propre fortune personnelle du gérant a atteint jusqu'à 2,5 milliards de dollars.

Performances mitigées ces dernières années

Toutefois en 2011 puis à nouveau en 2013, son fonds n'est pas parvenu à faire mieux que le marché obligataire dans son ensemble et son comportement nonchalant a commencé à susciter des tensions. Précédé par Mohammed El-Erian, qui a claqué la porte de Pimco début 2014 alors qu'il était perçu comme son successeur naturel, Bill Gross a été évincé de Pimco en septembre 2014. Il a alors rejoint Janus Capital (aujourd'hui Janus Henderson), mais à nouveau sa stratégie "Unconstrainted" n'a pas réussi à faire mieux que l'indice de référence, même si sa performance est tout de même restée nominalement positive depuis fin 2014, a souligné Janus Henderson.

C'est Nick Maroutsos qui reprendra à compter du 1er mars la gestion du Global Unconstrained Bond Fund, a précise la firme.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat