Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

L'homme d'affaires Florent de Kersauson condamné à 100.000 euros d'amende par l'AMF

lundi 28 septembre 2020 à 17h53
Siège de l'Autorité des marchés financiers

(BFM Bourse) - L'homme d'affaires a été condamné pour plusieurs manquements concernant Nestadio Capital, une société de gestion de portefeuille qu'il présidait. Florent de Kersauson ne pourra plus exercer la profession de gérant ou de dirigeant d'une société de gestion pendant 5 ans.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé lundi infliger une sanction de 100.000 euros à l'encontre de l'homme d'affaires breton Florent de Kersauson, pour manquements à ses obligations professionnelles. La Commission des sanctions du gendarme boursier lui a également interdit "d'exercer la profession de gérant ou de dirigeant d'une société de gestion pendant une durée de cinq ans".

Le Collège de l'AMF avait requis une amende de 200.000 euros assortie de cette interdiction à son encontre. Il est reproché à Florent de Kersauson - frère du navigateur Olivier de Kersauson - et à la société qu'il présidait alors, Nestadio Capital, plusieurs infractions recensées jusqu'en décembre 2017. La Commission des sanctions a suivi le Collège en prononçant une sanction de 10.000 euros, assortie d'un blâme contre la société Nestadio.

44 millions d'euros sous gestion

Nestadio Capital est une société de gestion de portefeuille qui gérait, au 31 décembre 2017, environ 44 millions d'euros pour le compte de 21 fonds. Au total, la Commission des sanctions a retenu six des sept manquements reprochés à cette société et les a imputés à M. de Kersauson en sa qualité de dirigeant effectif de Nestadio Capital.

Elle a notamment estimé que la société n'avait pas mis en place les procédures opérationnelles destinées à encadrer ses dispositifs d'investissement. Elle a aussi retenu que la société avait procédé à un investissement pour le compte d'un fonds "sans s'être assurée que cet investissement était dans l'intérêt des porteurs de parts de ce fonds".

Conflit d'intérêts

La Commission a, par ailleurs, considéré que la société avait porté atteinte à l'intérêt des porteurs de parts concernés en réalisant certaines avances et virements au profit d'une société rencontrant des difficultés telles que ces versements présentaient un risque très élevé de non-recouvrement.

Elle a également retenu que la société n'était "pas parvenue à gérer de manière effective une situation de conflit d'intérêts potentiel résultant du cumul de fonctions de M. de Kersauson, dirigeant à la fois de Nestadio Capital et de la société bénéficiaire des virements et avances précités", en l'occurrence la société 6s cosmétiques.

(Avec AFP)

J.L. D. - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.50 % vs +35.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat