Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Au vu des deux premiers mois, l'année 2019 s'annonce bonne pour Wall Street

samedi 2 mars 2019 à 08h00
Lorsque janvier et février sont positifs le reste de l'année a 90% de chances de l'être

(BFM Bourse) - Après une période chaotique en fin d'année dernière, les marchés financiers américains sont repartis sur les chapeaux de roues depuis janvier. Un très bon signal historiquement pour le reste de l'année.

Après avoir enregistré fin 2018 l'une des plus mauvaises performances de son histoire pour un mois de décembre (-9,18%), le S&P 500, l'indice le plus suivi du marché américain, bénéficie de courants singulièrement favorables depuis la nouvelle année.

Porté par le message accommodant de la Fed, qui a assuré ne voir aucune urgence à durcir la politique monétaire, et la fin du "shutdown", janvier s'était déjà soldé par 7,87% de gains pour l'indice large américain. A titre de comparaison, il s'agit de la meilleure performance pour un premier mois de l'année depuis 1987, et le meilleur mois tout court du S&P depuis octobre 2015. Ou pour envisager différemment cette hausse, l'indice a généré sur ce seul mois un rendement équivalent à plus de dix années d'intérêt sur un Livret A...

Or, le regain d'appétit des investisseurs pour les actions s'est poursuivi au cours du mois qui vient de s'écouler. Le S&P 500 a ainsi encore progressé de 2,97% sur le mois de février. La poursuite des discussions sino-américaines, avec la levée par Donald Trump de sa menace d'imposer de nouvelles taxes douanières aux produits chinois dès le 1er mars, la résilience de l'économie américaine qui se lit notamment dans l'activité manufacturière, le marché du travail ou encore la consommation, et bien évidemment la progression globale des résultats des entreprises cotées (nonobstant les difficultés ponctuelles de certains d'entre elles) ont ainsi permis d'enchaîner un deuxième mois positif.

Dans plus de 90% des cas, l'année finit dans le vert

Historiquement, la succession de deux hausses consécutives pour les deux premiers mois de l'année constitue un indicateur extrêmement encourageant pour la suite de l'exercice. Selon Ryan Detrick, stratégiste senior chez LPL Financial, l'indice large américain n'a connu une telle configuration qu'à 28 reprises depuis 1950. Et à deux exceptions près (1987 et 2011), la performance est restée positive sur les dix mois suivants. Donc, dans plus de 90% des cas, deux premiers mois dans le vert pour le S&P 500 ont constitué un signal d'achat vis-à-vis du reste de l'année.

Car le stratège a bien pris la précaution d'isoler la performances des dix derniers mois et non de simplement reprendre la performance annuelle des 28 années concernées. Le résultat aurait été encore plus impressionnant mais faussé justement par la bonne tenue des deux premiers mois : par exemple en 2011 l'indice a affiché une performance neutre sur l'année complète mais un investisseur qui aurait acheté le 1er mars aurait perdu 5,2% sur la suite de l'année.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.19 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat