Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Sans direction, quelques gros écarts à la baisse

Wall street : Sans direction, quelques gros écarts à la baisse

tradingsat

(CercleFinance.com) - A l'image des places européennes clôturant très précisément à l'équilibre (le CAC40, l'E-Stoxx50 et l'Eurofirst 80 en ont offert le meilleur exemple), les indices US n'ont pu se résoudre à prendre aucune direction identifiable tout au long de la séance.

Si les acheteurs ont donné le sentiment de prendre la main à 90 minutes de la clôture (gain moyen de 0,3% vers 20H45), ils l'ont reperdue au cours de la dernière demi-heure et le mouvement de repli s'est accéléré au cours du dernier quart d'heure. Le Dow jones affiche -0,02%, le 'S&P' +0,01%... et le Nasdaq se détache avec un gain de +0,25% malgré la chute de -27,2% de Sears (à 33,4$ suite à l'émision d'un sévère 'profit warning').

La chaîne généraliste qui compte parmi les plus anciennes implantées sur le sol US va fermer 120 de ses points de vente: les ventes sont ressorties en recul de près de -5,5% durant la période des fêtes, les contreperformances les plus marquantes ayant affecté la division électronique grand public (de nombreux concurrents ayant adopté une politique agressive de rabais massifs au lendemain de Thanksgiving).

Les principaux écarts intraday se trouvaient du côté des baisses avec -8% sur Whirlpool (dégradation de recommandation) et -8,7% sur Computer Science (inscription de 1,5Mds$ de survaleur après son investissement en Angleterre).

La stagnation de Wall Street traduit certainement un grand scepticisme des investisseurs face au rebond réellement surprenant de +9Pts de l'indice de confiance des ménages du Conference Board (qui passe de 55,2 à 64,5 en décembre) publié à 16H.

Peut être les américains ont-ils pris au 1er degré la statistique complètement biaisée du chômage de novembre: ils invoquent le sentiment que les conditions s'améliorent sur le marché de l'emploi (une impression totalement subjective car les embauches sont -en réalité- pratiquement gelées à l'échelon national et l'administration licencie en masse).

Peu importe, l'indice du 'conf'board' partait de très bas fin octobre et son redressement est peut être essentiellement 'technique'.

Les chiffres concernant l'immobilier restent décevants: selon la dernière enquête 'Case-Shiller', les prix des logements ont reculé de -3,4% sur 12 mois dans les 20 premières métropoles US (le consensus tablait sur -3,2%).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...