Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Rebond inespéré de 1,2%,occulte taux et déficits

Wall street : Rebond inespéré de 1,2%,occulte taux et déficits

tradingsat

(CercleFinance.com) - Cette séance de mardi fut quasiment le symétrique de la veille avec une forte accélération à la hausse en fin de séance (après 5 heures de stagnation entre +0,6 et +0,7% en moyenne) au lieu d'un décrochage au cours du dernier quart d'heure lundi soir.

L'indice Dow Jones s'est envolé de +1,31% à 12.573Pts (dans le sillage de Boeing qui gagne +3,6% et des bancaires), le S&P-500 a repris 1,17% (-1,23% la veille) dans le sillages des valeurs bancaires (qui inversent complètement la vapeur avec Citigroup à +4,3%, Morgan Stanley +4,2%, Bank of America +2,9%, US Bancorp +2,6%.

Le Nasdaq se contente de +1,2% (après -1,7% lundi) malgré l'envol de First Solar (+21,3%). Les autres hausses sont moins spectaculaires, à l'image de Micron +3,8%, Garmin +3,3%, Qualcomm et Seagate +2,8%.

Autant le repli des indices US était facile à relier à la flambée des taux en Espagne lundi après-midi (+60Pts de base en quelques heures) et aux chiffres médiocres en provenance de Chine, autant la hausse finale de ce mardi relève une fois de plus du domaine de la 'rumeur' (d'un soutien de la FED à l'économie US.. comme d'habitude).

Il faut vraiment que Wall Street y croit très fort pour occulter le net creusement du déficit budgétaire mensuel des Etats-Unis (à 125Mds$ en mai) qui se trouve multiplié par plus de 2 par rapport à son niveau d'il y a 1 an (60Mds$).

IL faut vraiment que Wall Street ait la foi en la FED pour ignorer la chute de la bourse de Milan suite à la dégradation de 18 banques italiennes par Fitch (qui voit la récession affecter ce pays jusqu'à fin 2013). Et que dire des taux longs à 6,70% en Espagne: les voici à seulement 0,3% d'un basculement au-delà des 7%, ce qui signe en principe l'anticipation d'une cessation de paiement et précèderait la mise en oeuvre d'un plan de sauvetage qui pourrait à son tour mettre à mal le triple 'A' des pays européens encore solvables, dont l'Allemagne.

A noter que le rebond de l'Euro au-dessus des 1,251$ constitue une embellie bien trop marginale (il cotait 1,2480 vers 17H35) pour expliquer la bouffée d'euphorie de la fin de séance et le spectaculaire recul du VIX (-6,25%) à 22,1.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI