Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Déçu par la fed mais toujours sourtenu par apple

Wall street : Déçu par la fed mais toujours sourtenu par apple

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street efface une partie de ses gains de la veille mais limite au final son repli aux niveaux observés à la clôture des places européennes vers 17H35. Le Dow Jones recule de -0,5% (après avoir perdu plus de 130Pts vers 20H15), le 'S&P' s'effrite de -0,4%, le Nasdaq de -0,2% seulement grâce à Apple (+1,75%) qui pulvérise un nouveau record absolu à presque 630$.

L'évolution du titre Apple s'avère bien plus décisive pour Wall Street depuis des semaines que la conjoncture réelle, les inquiétudes concernant l'Europe ou même la Chine... ou même les communiqués successifs de la FED qui traduisent pas mal de flottement au niveau du diagnostic économique.

Vers 20H00 les opérateurs ont été quelque peu refroidis par la teneur des 'minutes' de la dernière réunion de la FED... mais la déception n'a guère déstabilisé Wall Street et encore moins le Nasdaq alors que les analystes se lancent dans une bataille de surenchère homérique concernant Apple: 750$ avant fin 2012, 1.001$ (c'est très précis !) d'ici fin 2013.

Plus le titre monte, moins il est jugé cher ! La capitalisation d'Apple pourrait égaler d'ici 18 mois celle du CAC40 dans sa totalité si ce dernier devait stagner entre 3.000 et 3.500Pts. Aucun gérant sur terre ne pourrait théoriquement s'abstenir d'acheter Apple, faute de quoi, il serait impossible de répliquer la performance du Nasdaq ou de n'importe quel indice 'technologique'.

Les débats au sein de la Banque Centrale démontrent que la mise en oeuvre de nouvelles mesures de soutien à l'économie n'a aucun caractère d'urgence alors que la croissance s'est accélérée en fin d'année 2011 pour revenir au niveau de la moyenne historique des 3%.

Il n'est pas certain que l'économie américaine soutienne ce rythme toute l'année mais l'heure n'est pas à l'anticipation d'une rechute imminente de l'activité (les commandes à l'industrie ont progressé de +1,3%, c'est moins bien que les 1,5% anticipés mais ce chiffre va dans le bons sens).

Parmi les facteurs d'inquiétude potentielle, le marché du travail reste peu dynamique, avec une stagnation du nombre d'heures travaillées, trop de personnes travaillant à temps partiel pour des raisons économiques (emplois 'subis' qui ne répondent pas aux attentes), et un nombre d'offres d'emplois global qui demeure faible par rapport à la masse des demandeurs (même si certains secteurs affichent un déficit de candidats qualifiés). Deux heures après le communiqué de la FED, le Dollar se rassaisit vers 1,321E et le pétrole corrige symétriquement de -1% vers 104,2$ sur le NYMEX. Cette baisse a pesé sur le compartiment des parapétrolières avec des écarts de -2% en moyenne (-3,5% sur Valero Energy, -2,6% sur Murphy Oil, -2,5% sur Chesapeake et Marathon Petroleum, -2,3% sur Peabody Energy.

Le Nasdaq a été tiré vers le bas par RIM -9,5%, First Solar -7,9%, Supervalu -6,4%, Apollo -3,8%, Fastenal -2,3%, Altera et Applied Materials -2,1%, Yahoo -1,8%, Micron -1,5%, Microsoft et Intel -1%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...