Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Choc de défiance, 99,8% de titres du sp en repli

Wall street : Choc de défiance, 99,8% de titres du sp en repli

tradingsat

(CercleFinance.com) - La musique du 'Parrain' illustrait sur CNBC les 1ers flashs de cette journée de ce mercredi, tous consacrés à la crise de confiance qui plombe la dette souveraine italienne (le rendement du '10 ans' atteignant les 7,25%, le '2 ans' les 7,3%).

Wall Street a souffert d'une vague de dégagements massifs, sur un très large front, comme on n'en avait plus connu depuis le 10 août dernier.

Un vrai climat de 'crise de confiance radical' a régné durant toute la séance à Wall Street et le Dow Jones plonge de -390Pts vers 11.780Pts, le Nasdaq affiche pratiquement -4% à 2.622Pts (-3,88% à 22H01) et le 'S&P' dévisse de -3,7% à 1.229Pts avec 99,8% de ses composantes en repli (record battu).

Les indices US avaient pris l'habitude de renverser la vapeur peu après l'heure du déjeuner: rien de tel ne s'est produit cette fois-ci... et les opérateurs n'ont bénéficié d'aucun 'petit miracle' de dernière minute pour sauver les marchés US d'un scénario catastrophe.

Wall Street efface ce soir tout ce qui a été gagné depuis le 2 novembre (pour le Nasdaq et le 'S&P', tous les gains annuels sont effacés) et le spectre d'une instabilité incontrôlable du système financier évoquée par Christine Lagarde commence à prendre corps.

L'indice VIX de la peur (panique ce soir) fait un bond quasi historique de +32% (à 36,2) tandis que l'Euro, l'autre baromètre de l'aversion au risque chute ce soir de -2,2% sous les 1,3540 face au Dollar.

Alors que les derniers trimestriels sont enfin publiés, General Motors chutait de -11% sur l'annonce d'un renoncement à l'objectif du retour à l'équilibre en Europe où le constructeur continuera de supporter des pertes... ce qui éclipse les bonnes performances commerciales en Asie ou en Amérique du Nord. Ford perdait -5% dans son sillage.

Au sein du Nasdaq-100 mais également au sein du 'S&P-500', un seul titre en hausse: Best Buy avec +1,4%.

Côté replis, un véritable jeu de massacre sur Micron -9,5%, E-Trade -9,3%, Autodesk -8,5%, Adobe -7,7%, Monster -7,4%, Flextronics -7%, Activision -6,5%, Sirius -6,3%, Oracle -6%, Altera et Symantec -5,4%, Comcast et Dell -5,05%, RIM -4,15%. Après la clôture, Green Mountain s'effondrait de -26,5% sur la publication d'un bénéfice inférieur de 1 cent (0,17$) aux prévisions.

Lourde consolidation des parapétrolières avec Anadarko -7,3%, Consolidated Energy -7,1%, Freeport -7,4%, National Oilwell -7,5%.

Les inquétudes à propos d'une contagion de la crise de la dette s'étendant à toute l'Europe en passant par la 'City' a lourdement impacté les banques américaines et notamment US Bancorp -4,5%, Bank of America -5,7%, JP-Morgan -7,1%, Citigroup et Goldman Sachs-8,2%, Morgan Stanley -9%. Elles ont souffert de surcroît d'un relèvement des 'marges' par Clearnet sur les contrats à terme adossés aux dettes souveraines européennes, ce qui a pu entraîner des liquidations de positions spéculatives, ce qui n'a pas arrangé les choses !

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI