Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Aligne 6 replis,du jamais vu avant thanksgiving

Wall street : Aligne 6 replis,du jamais vu avant thanksgiving

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est un véritable coup de massue qui s'est abattu sur les indices US à un quart d'heure de la clôture: de -1,5% en moyenne (un écart comparable à celui du CAC40 ou de l'Eurotop-100), les pertes se sont creusées à -2,3% avec de petites disparités entre le Dow Jones qui perd -2,05% et le Nadsaq qui plonge de -2,43% à 2.460Pts tandis que le le 'S&P' chute de -2,2% et en termine très exactement au plus bas du jour à 1.162Prs. Il est très vraisemblable que le 'trou d'air' des 3 dernières minutes qui se sont traduites par une chute de 50Pts du Dow Jones a été provoqué par des ventes techniques à la veille d'un pont de 4 jours de Thanksgiving (enfin, 3 jours et demi pour certains opérateurs courageux puisqu'il y aura une demi-séance vendredi à Wall-Street).

De mémoire, nous n'avons pas le souvenir d'avoir observé une seule fois en 30 ans une série de 6 séances de repli consécutifs ni une chute de -5% au cours des 3 séances précédant la 'grand'messe' consumériste du week-end de Thanksgiving'. Le seul repli notable depuis l'an 2000 remonte à 2007: il avoisinait -3%et il avait été en partie corrigé des deux tiers à l'occasion du 'black friday' (lequel survenait à tout juste 3 semaines après le record historique établi par le Dow Jones début novembre 2007).

Les opérateurs croient de moins en moins à la possibilité d'une solution à la crise de confiance des marchés à mesure qu'Angela Merkel répète jour après jour qu'elle n'autorisera ni la création des Eurobonds ni la monétisation de la dette par la BCE.

Les marchés européens ont franchi un nouveau cran dans la déprime après l'échec cuisant d'une émission obligataire de bons du Trésor à 10 ans en Allemagne ce mercredi (la 'Buba' n'a pu placer que 3,5MdsE sur les 6MdsE de 'Bunds' proposés aux enchérisseurs).

L'argument du rendement peu attractif est peut être recevable... mais la réalité est peut être plus sombre: en cas de récession ou d'éclatement de la zone Euro, c'est l'Allemagne qui présente les plus forts risques de récession à l'horizon 2012/2013.

La panoplie de chiffres dévoilés à 14H30 aux Etats Unis se traduit par une sorte de 'non évènement'. La hausse des dépenses des ménages fut décevante (+0,1%) mais la progression des revenus s'évérait plus rassurante. La baisse des commandes de bien durables (-0,7% avec -16,4% dans l'industrie aéronautique) fut plutôt mal perçue mais hors 'transports', l'indice se redressait de +0,7%.

Le nombre d'inscrits au chômage a augmenté de +2.000 (à 393.000) mais cela ne fait qu'effacer la timide embellie de la semaine précédente.

Signe infaillible de la défiance envers les actifs 'à risque', le rendement du bon du Trésor à 10 ans a chuté sous les 1,88% contre 1,94% mardi soir et celui à 30 ans reculait de 9Pts de base à 2,82 contre 2,91%.

Cett baisse de rémunération n'affectait pourtant pas de Dollar qui grimpait de +1,2% en 24H à 1,3355 face à l'Euro.

L'un des replis les plus emblématiques du jour concernait Groupon dont le cours s'est effondré de -15,9% à 16,6$ dollars: le titre poursuit son repli sous son cours d'introduction du 3 novembre (20$).

Parmi les dégagements les plus appuyés, on remarquait également Seras -5%, Cognizant avec -4,6%, Autodesk et Qualcomm avec -4,5%, Marvell -4,4%, Nvidia, RIM et Sandisk avec -4%, Baidu, Vertex, Dell, Citrix, Seagate Brodacom avec des écarts de -3,5% à -3,9%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...