Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Wall Street termine une semaine agitée en légère hausse

Wall Street : Wall Street termine une semaine agitée en légère hausse

Wall Street : Wall Street termine une semaine agitée en légère hausseWall Street : Wall Street termine une semaine agitée en légère hausse

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé vendredi une séance longtemps indécise en hausse modérée, portée par des indicateurs bien accueillis et le feu vert donné par la zone euro au plan d'aide à la Grèce.

Quinze minutes avant le début des échanges, la Réserve fédérale a fait état d'une nette accélération de la production industrielle en juillet aux Etats-Unis, venant s'ajouter à des chiffres encourageants sur l'emploi et les ventes au détail.

La tendance a mis du temps à se dessiner, en raison notamment d'un nouveau recul des valeurs pétrolières.

Il a fallu attendre, vers la fin de la séance, le communiqué de l'Eurogroupe validant un plan d'aide à la Grèce de jusqu'à 86 milliards d'euros sur trois ans pour que les indices s'installent nettement dans le vert.

L'indice Dow Jones a gagné 69,15 points, soit 0,4%, à 17.477,40 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 8,15 points (0,39%) à 2.091,54 points et le Nasdaq Composite a avancé de 14,68 points (0,29%) à 5.048,24 points.

Sur la semaine, le Dow a progressé de 0,6%, le S&P de 0,7% et le Nasdaq de 0,1%.

La semaine a été agitée, l'annonce surprise, mardi, d'une dévaluation du yuan par la Banque populaire de Chine ayant ébranlé les marchés et fait vaciller les anticipations sur la date que choisira la Fed pour relever ses taux.

Rassurés par la stabilisation vendredi de la devise chinoise sous l'impulsion de la banque centrale, les investisseurs se sont focalisés sur les indicateurs du jour, d'autant plus que la saison des résultats touche à sa fin.

Les indicateurs sont scrutés à la recherche d'indices sur le calendrier de relèvement des taux d'intérêt. La plupart des traders et des économistes tablent sur une première hausse en septembre mais tout indicateur suggérant une dégradation du climat macroéconomique relance aussitôt l'hypothèse d'une date plus tardive.

Aux valeurs, le compartiment de l'énergie est resté sous pression alors que le cours du brut léger américain a brièvement touché en séance un plus bas de près de six ans et demi, à 41,35 dollars le baril.

Au lendemain de la publication de leurs résultats trimestriels, les titre de l'éditeur de jeu King Digital's et de la chaîne de restauration rapide El Pollo Loco plongent respectivement de près de 11 et plus de 20%.

A la hausse, l'opérateur de grands magasins J.C. Penney, porté par l'annonce de résultats trimestriels meilleurs que prévu, s'est s'adjugé 5,6%.

(Caroline Valetkevitch, Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...