Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street termine en baisse pour la sixième fois de suite

Wall street : Wall street termine en baisse pour la sixième fois de suite

Wall street : wall street termine en baisse pour la sixième fois de suiteWall street : wall street termine en baisse pour la sixième fois de suite

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse pour la sixième séance d'affilée mercredi, toujours plombée par les inquiétudes des investisseurs concernant la croissance de l'économie américaine, renouvelées après une appréciation peu optimiste faite par Ben Bernanke.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,18%, soit 21,87 points, à 12.048,94 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 5,38 points, soit 0,42%, à 1.279,56 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 26,18 points (-0,97%) à 2.675,38 points.

Le S&P 500 affiche désormais un recul de 5,7% par rapport à un plus haut de séance de 2011 atteint le 2 mai. Le marché actions a souffert depuis cette date d'une avalanche d'indicateurs macro-économiques jugés mitigés, notamment en ce qui concerne le marché du travail.

Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale, a confirmé mardi soir un certain ralentissement de l'économie américaine sans pour autant dire si la banque centrale envisageait de nouvelles mesures de soutien à l'économie pour relancer la croissance.

Dans son Livre beige, la Réserve fédérale note que la croissance économique américaine a ralenti dans certaines parties des Etats-Unis en mai, sous le double coup de la flambée des prix énergétiques et alimentaires et des perturbations dans la chaîne d'approvisionnement mondiale à la suite du séisme au Japon.

"Les investisseurs réévaluent le ralentissement après que Bernanke l'a évoqué", a déclaré Jason L.Ware, analyste chez Albion Financial.

En plus, "les intervenants du marché espéraient un signe suggérant qu'il pourrait y avoir une nouvelle série de mesures de soutien, mais ils ne l'ont pas eu."

Le deuxième programme d'assouplissement quantitatif de la Fed, connu sous le sigle "QE2", de 600 milliards de dollars, arrive à son terme ce mois après avoir été considéré comme un des principaux catalyseurs de Wall Street.

Un analyste de Credit suisse a estimé que le S&P-500 pourrait reculer de quelque 10% par rapport à son niveau actuel, en raison notamment de la fin du "QE2".

Les signes les plus tangibles de faiblesse des marchés sont venus de l'équipementier télécoms Ciena, qui a fait état de pertes plus importantes que prévu et de prévisions inférieures aux attentes du marché, et de la chaîne de restaurants McDonald's, dont les ventes aux Etats-Unis ont déçu.

Le titre Ciena a chuté de 16,19% à 20,29 dollars et celui de McDonald's a finalement gagné 0,012% à 81,15 dollars, après avoir affiché une baisse de près de 1%.

Le secteur de l'énergie contribue à limiter les pertes. L'échec des négociations de l'Opep à Vienne a été salué par Wall Street, où l'indice sectoriel a progressé de 0,42%.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI