Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Wall street termine en baisse, décrochage des banques

Wall street : Wall street termine en baisse, décrochage des banques

Wall street : wall street termine en baisse, décrochage des banquesWall street : wall street termine en baisse, décrochage des banques

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a accusé le coup mercredi, terminant en forte baisse au terme d'une séance pénible marquée par l'apparition de nouvelles craintes de voir l'économie américaine s'essouffler et par l'abaissement en fin de journée de la note de la dette souveraine grecque.

Les créations de postes dans le secteur privé américain ont été nettement moins importantes qu'attendu en mai, ce qui peut être de mauvais augure pour les chiffres officiels de l'emploi attendus vendredi.

Selon l'enquête ADP publiée mercredi, 38.000 postes seulement ont été créés le mois dernier, soit le chiffre le plus bas depuis septembre dernier et alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient 175.000 créations.

Ces éléments sont venus s'ajouter aux signes montrant que le secteur industriel a marqué le pas aux Etats-Unis ces derniers temps, accréditant l'hypothèse d'un ralentissement à venir.

"Les mauvais indicateurs se succèdent les uns aux autres, et maintenant tout le monde abaisse ses propres perspectives de croissance de manière spectaculaire", a commenté Roger Volz de BGC Financial à New York.

Déjà mal orientés, les indices ont accentué leurs pertes quelques dizaines de minutes avant la clôture en réaction au nouvel abaissement par Moody's de la note de la dette souveraine grecque.

L'agence de notation juge qu'il est de plus en plus probable qu'Athènes doive se résoudre à restructurer et craint que le secteur privé soit mis à contribution.

Le Dow Jones a perdu 2,22%, 279,65 points, à 12.290,14, le S&P 500 a abandonné 30,65 points, 2,28% à 1.314,55 et le Nasdaq a cédé 2,33%, 66,11 points, à 2.769,19.

Les pertes affichées par le Dow et le S&P sont les plus lourdes encaissées en une seule séance par les deux indices depuis août 2010.

Le secteur financier s'est retrouvé dans l'oeil du cyclone, comme en témoigne le recul de 3,48% de l'indice S&P du segment. JPMorgan Chase a cédé 3,42% à 41,76 dollars tandis que Bank of American a perdu 4,25% à 11,24 dollars.

Yahoo a perdu plus de 4,26% à 15,84 dollars. Selon certaines sources, le portail internet aurait résolu son différend avec son partenaire chinois Alibaba Group à propos du transfert au directeur général de ce dernier, Jack Ma, de son système très prisé de paiement en ligne.

Research in Motion a chuté de 5,95% à 40,30 au lendemain du profit warning de son concurrent finlandais Nokia. Comme Nokia, RIM est de plus en plus concurrencé par l'iPhone d'Apple et par les appareils basés sur la technologie Android de Google.

Ryan Vlastelica, Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...