Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Wall street sans relief, jackson hole dans tous les esprits

Wall street : Wall street sans relief, jackson hole dans tous les esprits

Wall street : wall street sans relief, jackson hole dans tous les espritsWall street : wall street sans relief, jackson hole dans tous les esprits

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé sur une note très légèrement positive mercredi, l'esprit des investisseurs étant ailleurs dans l'attente du discours de Ben Bernanke, vendredi, à Jackson Hole.

Depuis le début de la semaine, les volumes sont exceptionnellement bas, bien en dessous de leur moyenne quotidienne habituelle, signe que les intervenants répugnent à s'engager faute d'en savoir davantage sur les intention du président de la Réserve fédérale.

Ce dernier s'exprimera lors du symposium de Jackson Hole, rendez vous annuel des principaux banquiers centraux de la planète mais sans son homologue européen, Mario Draghi, qui a invoqué mardi une trop lourde charge de travail avant la prochaine décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne, elle aussi très attendue par les investisseurs.

"Si on met tout ça dans le mixeur, cela explique que les investisseurs restent en marge et que nous ayons observé un marché plat au cours de la majeure partie de la semaine", a déclaré Bucky Hellwig, vice-président senior de BB&T Wealth Management.

Selon les premières données disponibles quelques minutes après la clôture, seulement 4,34 milliards d'actions ont été échangées sur les principaux marchés d'actions américains, un plus bas niveau pour une journée depuis le début de l'année.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a pris 0,03% (4,49 points) à 13.107,48 points, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, s'est adjugé 0,08% (1,19 point) à 1.410,49 points et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a gagné 0,13% (4,04 points) à 3.081,19 points.

Depuis trois semaines, la marge de fluctuation est restée très mince, avec un support à 1.400, mais le plus haut d'avril à 1.422,38 semble impossible à forcer.

La publication de la deuxième estimation du produit intérieur brut américain, un peu meilleure que la première, n'aura pas été d'un grand soutien, pas plus que la publication du Livre beige de la Fed, dans lequel la Fed s'est bornée à relever une croissance graduelle en juillet et début août.

Aux valeurs, on remarquera la belle performance signée par WellPoint après la démission mardi soir de sa directrice générale, Angela Braly, qui a cédé sous les pressions exercées par les investisseurs. Le titre a bondi de 7,68% à 61,80 dollars.

Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...