Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Wall street salue le départ annoncé de silvio berlusconi

Wall street : Wall street salue le départ annoncé de silvio berlusconi

Wall street : wall street salue le départ annoncé de silvio berlusconiWall street : wall street salue le départ annoncé de silvio berlusconi

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont salué mardi l'annonce du départ prochain du président du Conseil italien Silvio Berlusconi.

Le président Giorgio Napolitano avait le premier annoncé que le chef du gouvernement italien démissionnerait une fois qu'aura été adopté le nouveau budget, avant que Silvio Berlusconi ne le confirme.

"Le marché est en hausse parce qu'au moins la moitié du chemin a été parcourue, mais il reste l'autre moitié. Nous devons encore savoir par qui il sera remplacé", a commenté Jack DeGan, investisseur en chef de Harbor Advisory Corp à Portsmouth dans le New Hampshire.

"Le meilleur des scénarios (pour le marché) serait celui d'un gouvernement intérimaire apolitique, parce que des élections, l'autre solution, prennent du temps et que c'est un processus dont l'issue est incertaine."

L'évolution des indices s'est largement inspirée de l'évolution de la situation politique en Italie où la Chambre des députés a ratifié les comptes publics 2010 avant de faire perdre à Silvio Berlusconi sa majorité absolue.

Au terme d'une séance en dents de scie, le Dow Jones a fini en hausse de 0,84%, 101,79 points, à 12.170,18 , le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a pris 1,17% 14,80 points, à 1.275,92 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, s'est adjugé 1,20%, 32,24 points, à 2727,49.

Avec un agenda plutôt mince sur le front des indicateurs et une saison des résultats qui touche à sa fin, les investisseurs ont les yeux essentiellement rivés sur l'Europe.

Selon des données Thomson Reuters, 70% des 442 entreprises cotées sur le S&P 500 qui ont déjà publié leurs trimestriels ont dépassé les attentes des marchés.

Aux valeurs, les marchés ont sévèrement sanctionné l'annonce selon laquelle un antidépresseur expérimental développé par AstraZeneca et Targacept a manqué son objectif lors d'une première série de tests cliniques. Targacept a terminé sur un plongeon de 60,2% à 7,61 dollars.

Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...