Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street replonge de 4,62%, le dow efface son rebond de mardi

Wall street : Wall street replonge de 4,62%, le dow efface son rebond de mardi

Wall street : wall street replonge de 4,62%, le dow efface son rebond de mardiWall street : wall street replonge de 4,62%, le dow efface son rebond de mardi

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a été saisie mercredi par les craintes liées à l'exposition des banques françaises aux pays européens les plus endettés et à une possible contagion au secteur bancaire américain.

A l'image des places européennes, les indices américains ont lourdement chuté pour finir sur des pertes supérieures à 4%.

Le Dow Jones a ainsi plongé de 4,62%, ou 519,83 points, à 10.719,94 points, tandis que le S&P 500 a perdu 4,42%, soit 51,77 points, à 1.120,76 points.

Le Nasdaq a quant à lui cédé 4,09% (101,47 points) à 2.381,05 points.

"Les gens qui n'avaient pas vendu assez vite lors de la dernière crise financière se tiennent prêt pour la prochaine fois à vendre très rapidement avant de poser des questions. Et ils pensent que la prochaine fois, c'est maintenant", a commenté Ed Crotty, responsable des investissements chez Davidson Investment Advisors.

La séance a une nouvelle fois été caractérisée par des fluctuations de forte amplitude et des volumes élevés. Pour la cinquième séance consécutive, le Dow Jones a évolué dans une marge de plus de 400 points.

Wall Street a été fortement perturbée par les rumeurs de la journée sur le secteur bancaire français en général, et la Société Générale en particulier, qui a été fortement pénalisée le CAC 40.

Malgré les démentis apportés par la Société Générale, le titre a clôturé en baisse de 14,74%.

Les valeurs financières ont été durement sanctionnées. L'indice sectoriel KBW des banques américaines a dévissé de 8,21%.

Bank of America a notamment perdu 10,92% à 6,77 dollars. Goldman Sachs a cédé 10,09% à 110,34 dollars.

Mardi, les indices s'étaient nettement appréciés après la promesse de la Réserve fédérale de maintenir ses taux à leur très bas niveau durant au moins deux ans.

Mais le contexte reste dominé par les mauvais indicateurs concernant l'économie américaine, la décision de Standard & Poor's de supprimer la note "triple A" des Etats-Unis et les fortes tensions politiques au Congrès.

Mercredi encore, le volume d'opérations a été particulièrement élevé, avec 15,1 milliards de titres échangés sur le New York Stock Exchange, le NYSE Amex et le Nasdaq combinés, soit près du double de la moyenne quotidienne de cette année (7,8 milliards).

Le volume a une nouvelle fois fortement augmenté dans la dernière heure de cotation, et les marchés ont fermé aux alentours de leur plus bas de séance.

Le titre Walt Disney a plongé de 9,1% à 31,54 dollars, les résultats trimestriels du groupe n'ayant pas suffi à rassurer les investisseurs sur sa santé.

Le groupe de réseaux informatiques Cisco Systems, qui a annoncé après la clôture des résultats supérieurs aux attentes, a vu son titre bondir d'environ 12%.

Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI