Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street recule encore, le Dow Jones dans le rouge sur 2015

Wall Street : Wall Street recule encore, le Dow Jones dans le rouge sur 2015

Wall Street : Wall Street recule encore, le Dow Jones dans le rouge sur 2015Wall Street : Wall Street recule encore, le Dow Jones dans le rouge sur 2015

NEW YORK (Reuters) - La crainte d'un défaut financier de la Grèce a de nouveau conduit la Bourse de New York a finir en baisse lundi, faisant repasser le Dow Jones, son indice phare, dans le rouge depuis le début de l'année.

Le Dow a perdu 107,67 points, soit 0,6%, à 17.791,17. Le Standard & Poor's-500, plus large, a cédé 9,68 points (-0,46%) à 2.084,43 et le Nasdaq Composite a reculé de 21,13 points (-0,42%) à 5.029,97.

Tous trois ont néanmoins clôturé au-dessus de leurs plus bas du jour grâce à l'actualité des fusions-acquisitions; mais le Dow accuse désormais une baisse de 0,18% par rapport à son niveau de fin 2014.

Les discussions sur la Grèce semblent toujours totalement bloquées, Athènes ayant réaffirmé son refus de céder aux exigences de ses créanciers.

"Le marché a eu beaucoup de temps pour se préparer (à un défaut grec) et il a fait ce qu'il a pu au vu de ce qui s'annonçait à l'horizon mais, dans des situations comme celle-ci, il y a toujours une part d'inconnu", a commenté Ashwin Bulchandani, responsable de la stratégie du gestionnaire d'actifs MatlinPatterson.

"L'incertitude fait peur au marché. Elle le rend très, très nerveux."

L'imminence de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi, ne fait en outre rien pour apaiser la nervosité des investisseurs, qui continuent de s'interroger sur le calendrier de la remontée des taux.

LES VALEURS DE L'ASSURANCE SANTÉ EN VEDETTE

Les indicateurs du jour ont montré un ralentissement de la croissance du secteur manufacturier dans la région de New York ces dernières semaines et une baisse inattendue de la production industrielle dans l'ensemble du pays le mois dernier, ce qui peut s'expliquer dans les deux cas par l'appréciation du dollar.

Neuf des dix grands indices sectoriels du S&P-500 ont fini dans le rouge, celui de la santé faisant exception grâce aux spéculations sur une possible concentration du marché de l'assurance santé.

Selon le Wall Street Journal, Cigna, l'un des grands acteurs de ce marché, a en effet rejeté une offre d'achat de son concurrent Anthem qui le valorisait environ 45 milliards de dollars.

Cigna a gagné 11,74%, Anthem a pris 2,33% et dans le secteur, UnitedHealth a progressé de 1,13%.

Dealertrack Technologies, un spécialiste des logiciels de gestion des concessions automobiles, a bondi de 58% après l'annonce de son rachat par Cox Automotive pour un montant total de quatre milliards de dollars.

Les groupes de construction immobilière Standard Pacific et Ryland ont pris respectivement 5,62% et 5,21% après l'annonce de leur rapprochement, qui donnera naissance au quatrième constructeur résidentiel des Etats-Unis. Le nouvel ensemble affichera une capitalisation d'environ 5,2 milliards de dollars.

A la baisse, United Technologies a cédé 2,54% après la confirmation de la prochaine sortie du groupe du marché des hélicoptères par le biais d'une cession ou d'une scission de la filiale Sikorsky, qui pourrait être valorisée huit milliards de dollars

(Tanya Agrawal, Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI