Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Wall street pourrait rebondir grâce à un support technique

Wall street : Wall street pourrait rebondir grâce à un support technique

Wall street : wall street pourrait rebondir grâce à un support techniqueWall street : wall street pourrait rebondir grâce à un support technique

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Un rebond de Wall Street n'est pas exclu la semaine prochaine à la faveur de la bonne tenue d'un niveau de résistance technique du S&P 500 et du traditionnel nettoyage de portefeuilles de fin de trimestre.

Sur la semaine, le Dow a perdu 0,58% et le S&P 0,24% mais le Nasdaq a gagné 1,39%. Le Dow et le S&P accusent leur septième semaine de baisse sur les huit dernières. Le S&P accuse un repli de 8,2% par rapport à son plus haut de trois ans touché début mai.

Malgré cette chute, l'indice a réussi à se maintenir au-dessus de sa moyenne mobile sur 200 jours, une ligne de défense considérée comme essentielle par les analystes techniques.

Cela conduit certains à se dire que bon nombre d'investisseurs seront prêts à entrer sur le marché pour défendre ce seuil afin de consolider une bonne base technique avant d'orchestrer une remontée des cours à la faveur de la saison des résultats des entreprises, qui commence dans deux semaines.

Ceci étant dit, les trois facteurs qui expliquent le repli de Wall Street depuis deux mois sont toujours là : risque de défaut de la Grèce, des indicateurs macro-économiques américains dressant un tableau peu favorable de la conjoncture aux Etats-Unis et la question du plafond de la dette de la première économie mondiale.

Le vice-Premier ministre grec a prévenu ce week-end que des députés récalcitrants pourraient bloquer certaines réformes souhaitées par les bailleurs de fonds, même si le Parlement devrait apporter son soutien global au plan d'austérité lors du vote mercredi.

La Réserve fédérale a réduit mercredi ses prévisions concernant la croissance économique des Etats-Unis et maintenu ses taux directeurs proches de zéro mais n'a pas pour autant suggéré qu'un nouveau soutien monétaire était en préparation.

Le président Barack Obama rencontrera lundi, séparément, les chefs de file démocrate et républicain du Sénat pour tenter de relancer les négociations sur le relèvement du plafond d'endettement.

RÉSISTANCE FRAGILISÉE

Même si le S&P 500 a réussi à ne pas passer sous sa moyenne mobile sur 200 jours, rien ne dit qu'elle est à l'abri d'une telle évolution.

Sur la base du cours de clôture de vendredi, cette moyenne est désormais à 1.263,47 points, alors que l'indice a terminé la semaine dernière sur un cours de 1.268,45.

"A chaque fois que l'on teste un niveau de soutien, on le fragilise. C'est comme une pièce de métal. A chaque fois qu'on le bat, il devient plus fragile", a estimé Nicholas Colas", analyste technique chez ConvergEx Group.

En l'absence des résultats d'entreprises, ce sont les statistiques qui contribueront à déterminer l'orientation des marchés la semaine prochaine.

En plus des inscriptions hebdomadaires au chômage, attendues jeudi, ce seront des chiffres relatives à l'immobilier et à l'industrie qui retiendront l'attention.

L'indice S&P Case-Shiller suivant le prix de maisons sera publié mardi et les promesses de ventes de maisons sont au programme mercredi.

L'indice ISM manufacturier du mois de juin, prévu vendredi, devrait tomber à 51,9, ce qui serait le signe d'un nouveau ralentissement de la croissance de ce secteur.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...