Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street ouvre en repli

Wall street : Wall street ouvre en repli

Wall street : wall street ouvre en repliWall street : wall street ouvre en repli

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse lundi et creuse ses pertes de la semaine précédente, alors que la commission parlementaire sur les moyens de réduire le déficit américain semble vouée à rendre copie blanche faute d'accord politique.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones perdait 1,25% (147 points) à 11.648 points. Le Standard & Poor's, plus large, cédait 1,47% (18 points) à 1.197 points tandis que le composite du Nasdaq abandonnait 1,48% (37 points) à 2.534.

Le S&P 500 repasse ainsi sous le seuil de 1.200 points pour la première fois depuis le 20 octobre.

Le "super-comité" de six démocrates et six républicains, formé cet été après l'accord sur le relèvement du plafond de la dette américaine, devait identifier au moins 1.200 milliards de dollars d'économies sur dix ans. À moins d'un développement inattendu, un communiqué devrait, dans la journée, constater son échec après d'âpres négociations sur les impôts et les programmes sociaux.

La crainte d'un blocage politique aux Etats-Unis vient s'ajouter aux inquiétudes autour de la crise de la dette en Europe, en particulier après une mise en garde de Moody's au sujet du triple A la France.

La large victoire de la droite espagnole aux élections de dimanche ne suffit pas à rassurer les investisseurs. Le nouveau Premier ministre Mariano Rajoy est attendu au tournant et devra détailler ses projets de sortie de crise pour le pays, dont les coûts de financement sur les marchés s'envolent.

Les échanges à Wall Street devraient en outre être modestes cette semaine en raison de la fête de Thanksgiving jeudi, ce qui pourrait ajouter à la volatilité des marchés.

Aux valeurs, Pharmasset bondit de plus de 85% après l'annonce de son rachat par GILEAD pour quelque 11 milliards de dollars (8,2 milliards d'euros). Ce dernier, qui cherche ainsi à se renforcer dans les traitements de l'hépatite C, cède 10%.

Ryan Vlastelica, Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI