Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre en hausse, les pharmaceutiques en vue

Wall Street : Wall Street ouvre en hausse, les pharmaceutiques en vue

Wall Street : Wall Street ouvre en hausse, les pharmaceutiques en vueWall Street : Wall Street ouvre en hausse, les pharmaceutiques en vue

NEW YORK (Reuters) - Wall Street rebondit à l'ouverture lundi, après son net recul de vendredi, à la faveur de la poursuite des grandes manoeuvres dans le secteur de la pharmacie.

L'indice Dow Jones gagne 83,78 points, soit 0,61%, à 16.445,24 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 7,45% (0,40%) à 1.870,75 et le Nasdaq Composite prend 0,51% également à 4.096,31.

Pfizer tire le Dow Jones à la hausse avec un gain de 3,4% et l'indice sectoriel S&P de la santé rebondit de 0,80%, effaçant ses pertes de vendredi.

Pfizer a confirmé lundi son intérêt pour l'anglo-suédois AstraZeneca, qui pour l'heure rejette sa proposition à quelque 100 milliards de dollars.

A une échelle bien moindre, Forest Laboratories a annoncé le rachat de son compatriote Furiex Pharmaceuticals pour 1,46 milliard. Furiex s'envole de 28,3% à 102,75 dollars et Forest Labs s'octroie 0,7%.

A la baisse, Bank of America chute de 5,2% à 15,12 dollars après avoir suspendu son programme de rachat d'actions - d'un montant de quatre milliards de dollars - et la majoration prévue de son dividende trimestriel. A la suite d'erreurs de calcul, la Réserve fédérale a demandé à la banque de lui soumettre une nouvelle version de son plan de redistribution aux actionnaires qu'elle avait approuvé en mars.

Les investisseurs attendent à 14h00 GMT, une demi-heure après l'ouverture, la statistique des promesses de vente de logements pour mars, le consensus étant d'une hausse de 1%.

Malgré sa baisse de 0,8% vendredi, le S&P-500 a fini pratiquement stable sur l'ensemble de la semaine dernière et il est à moins de 2% de son plus haut historique.

(Bernadette Baum, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI