Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Wall Street ouvre en hausse avant l'audition de Yellen

Wall Street : Wall Street ouvre en hausse avant l'audition de Yellen

Wall Street : Wall Street ouvre en hausse avant l'audition de YellenWall Street : Wall Street ouvre en hausse avant l'audition de Yellen

(Reuters) - La Bourse de New York a débuté en légère hausse mercredi, grâce entre autres au rebond des valeurs bancaires, dans l'attente de l'audition au Congrès de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, qui pourrait donner de nouvelles indications sur l'évolution de la politique monétaire aux Etats-Unis.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 47,37 points, soit 0,26%, à 18.275,67. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,17% à 2.163,63 et le Nasdaq Composite prend 0,11% à 5.311,31.

L'audition semestrielle de Janet Yellen par la commission des Services financiers de la Chambre des représentants intervient une semaine après la décision de la Fed de ne pas modifier sa politique monétaire tout en laissant la porte ouverte à une hausse de taux d'ici la fin de l'année.

En l'absence d'un consensus sur le calendrier prévisible de la remontée des taux, les actions, qui ont bénéficié du statu quo de la Fed ces derniers mois, sont de plus en plus sensibles aux déclarations des dirigeants de la banque centrale.

Outre Janet Yellen, plusieurs d'entre eux doivent s'exprimer en public dans la journée.

"Je ne m'attends pas à une modification notable de la rhétorique de la Fed, qui consiste à être 'faucon' dans ses déclarations puis 'colombe' dans ses décisions", commente Adam Sarhan, directeur général de Sarhan Capital.

"A moins que Yellen ou l'un des autres dirigeants de la Fed ne sorte de sa réserve pour faire une annonce, je ne m'attends pas à un feu d'artifice aujourd'hui."

La majorité des observateurs tablent sur une hausse de taux en décembre, la réunion de politique monétaire de novembre ayant lieu quelques jours seulement avant l'élection présidentielle américaine.

Aux valeurs, les banques regagnent du terrain après la baisse des derniers jours alimentée par les inquiétudes suscitées par Deutsche Bank.

L'indice S&P des financières progresse de 0,24%, Goldman Sachs de 0,36%, JPMorgan de 0,34%.

A la baisse, Nike perd 1,6%, la plus forte baisse du Dow, après l'annonce d'une prévision de commandes inférieure aux estimations des analystes.

(Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...