Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Wall street ouvre en hausse après les propos de mario draghi

Wall street : Wall street ouvre en hausse après les propos de mario draghi

Wall street : wall street ouvre en hausse après les propos de mario draghiWall street : wall street ouvre en hausse après les propos de mario draghi

NEW YORK (Reuters) - Wall Street ouvre en nette hausse jeudi, soutenue comme les marchés européens par les propos de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), déclarant que l'institution est prête à faire tout son possible pour assurer la pérennité de l'euro dans le cadre de son mandat.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones progresse de 1,84% à 12.909,08 points. Le Standard & Poor's, plus large, gagne 1,7% à 1.360,57 points, tandis que le composite du Nasdaq avance de 1,73% à 2.903,56 points.

Les dirigeants politiques ont déjà tenu des propos similaires, mais si ces déclarations sont suivies d'une intervention active sur le marché des obligations d'Etat, cela provoquerait un "rally" sur le marché, selon les investisseurs.

"Finalement les marchés ont forcé la BCE et les dirigeants de la zone euro à commencer à faire des déclarations que les marchés ont vraiment envie d'entendre", souligne Peter Cardillo, économiste chez Rockwell Global Capital.

"Cette fois-ci, il est plus résolu et utilise des termes plus provocateurs; certes, il a dit dans le passé que l'euro était irréversible, mais aujourd'hui il dit: il est irréversible et nous allons faire en sorte qu'il le soit", a-t-il ajouté.

Ces propos, ainsi que l'espoir de mesures de soutien à l'économie de la Réserve fédérale, peut-être dès la semaine prochaine, occultent une saison de résultats jugée "mitigée".

Le recul des inscriptions hebdomadaires au chômage à un plus bas de près de quatre ans contribue également à la hausse du marché.

Sprint Nextel bondit de plus de 15% après des résultats trimestriels conformes aux attentes.

Zinga chute de plus de 40% après avoir abaissé sa prévision de bénéfice pour 2012. Elle entraîne Facebook dans son sillage, en baisse de plus de 6%.

Edward Krudy, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Natalie Huet

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...