Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Wall Street ouvre en baisse dans le sillage de la Chine

Wall Street : Wall Street ouvre en baisse dans le sillage de la Chine

Wall Street : Wall Street ouvre en baisse dans le sillage de la ChineWall Street : Wall Street ouvre en baisse dans le sillage de la Chine

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi à la suite du plongeon des marchés chinois et malgré un indicateur suggérant un rebond du secteur manufacturier aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones perd 148 points peu après l'ouverture, soit 0,85%, à 17.420 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,72% à 2.064,59 points et le Nasdaq Composite cède 1,0% à 5.037,16 points.

Les actions chinoises ont chuté lundi de plus de 8%, leur plus forte baisse quotidienne en huit ans, affectées par des inquiétudes concernant la croissance de la deuxième économie mondiale.

Les valeurs chinoises cotées à Wall Street souffraient dans les premiers échanges avec notamment -3% pour Alibaba et -5,8% pour Baozun.

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont progressé de 3,4% en juin en raison notamment d'un bond de 8,9% des commandes d'équipements pour les transports, montrent les statistiques du département du Commerce.

Publié une heure avant l'ouverture de Wall Street, ce chiffre, qui fait suite à une contraction de 2,1% pour le mois de mai, est supérieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters, qui prévoyaient en moyenne une hausse de 3% le mois dernier.

L'action cotée à Wall Street de Teva bondit de plus de 9% après l'annonce par le groupe pharmaceutique israélien du rachat de l'activité génériques d'Allergan pour 40,5 milliards de dollars. Teva renonce du même coup à racheter Mylan qui l'avait éconduit en avril.

Allergan grimpe de 7,4% tandis que Mylan cède près de 15%.

Fiat Chrysler recule de près de 5% après l'annonce par l'autorité américaine de la sécurité routière de pénalités record de 105 millions de dollars contre le constructeur automobile qui a reconnu des manquements dans des rappels de Jeep au cours des trois dernières années.

(Tanya Agrawal; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...