Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre dans le rouge

Wall Street : Wall Street ouvre dans le rouge

Wall Street : Wall Street ouvre dans le rougeWall Street : Wall Street ouvre dans le rouge

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse vendredi, poursuivant son repli de la veille, après la publication des chiffres de l'inflation en mars aux Etats-Unis, en hausse pour le deuxième mois consécutif, ce qui pourrait renforcer les perspectives d'un relèvement des taux de la Fed.

La tendance à Wall Street est également affectée par l'arrivée à échéance des contrats sur indices et à une baisse des futures sur indices boursiers chinois, en raison de rumeurs de resserrement de la réglementation sur le marché chinois.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 268,39 points, soit 1,48%, à 17.837,38. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 1,01% à 2.083,69 points et le Nasdaq Composite cède 1,26% à 4.944,54 points.

L'indice des prix à la consommation a augmenté de 0,2% le mois dernier aux Etats-Unis, à la faveur d'une hausse dans un large éventail de secteurs, notamment sur les carburants et le logement, ce qui tend à indiquer une dissipation des récentes pressions déflationnistes et à renforcer le scénario d'un resserrement probable de la politique de la banque centrale américaine cette année.

Hormis les "utilities" (+0,36%), tous les grands indices sectoriels du S&P sont dans le rouge.

Contre la tendance, General Electric avance cependant de 1,35% après avoir annoncé vendredi un bénéfice trimestriel en hausse de 9% dans l'industrie, porté par des marges bénéficiaires améliorées.

Le fabricant de jouets Mattel bondit de près de 5%, les investisseurs saluant son chiffre d'affaires au-dessus des attentes.

Honeywell International en revanche recule de 1,7%. L'équipementier de l'aéronautique a annoncé un chiffre d'affaires en baisse de près de 5% à 9,21 milliards de dollars.

Le numéro un mondial des cartes de crédit American Express perd près de 4%, son revenu total, net des dépenses d'intérêt, ayant diminué de 2,7% à 7,95 milliards du fait du dollar fort qui a pénalisé les activités à l'international..

Advanced Micro Devices plonge de 11,85%, sanctionné pour une perte plus forte que prévu au titre du premier trimestre..

Aux changes, le dollar recule pour la quatrième séance d'affilée, encore sous le coup de mises en chantier décevantes aux Etats-Unis publiées jeudi. Il se traite à 1,0767 pour un euro.

Le Brent est repassé sous les 64 dollars (-0,16%) le baril en raison de l'annonce par l'Opep d'une hausse de sa production en mars.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI