Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Wall Street hésitante avant l'annonce de la Fed

Wall Street : Wall Street hésitante avant l'annonce de la Fed

Wall Street : Wall Street hésitante avant l'annonce de la FedWall Street : Wall Street hésitante avant l'annonce de la Fed

NEW YORK (Reuters) - Wall Street ouvre sur une note hésitante mercredi, après ses gains de la veille, dans des marchés paralysés à quelques heures de l'annonce de la nouvelle stratégie de la Réserve fédérale.

Les investisseurs hésitent à prendre des positions avant ce qui devrait être le premier pas de la Fed vers un sevrage de l'économie mondiale de ses injections massives de liquidités qui ont très largement contribué au "rally" des marchés financiers.

Ils estiment que la banque centrale américaine devrait être prudente et réduire modestement son plan de rachats d'actifs, actuellement à 85 milliards de dollars par mois, tout en adoptant un ton rassurant sur l'évolution des taux d'intérêt.

L'annonce doit avoir lieu à 18h00 GMT. Elle sera suivie d'une conférence de presse du président de la Fed Ben Bernanke à 18h30 GMT.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 0,11% à 15.511,76 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, est stable (-0,03% à 1.704,30 points) alors que le Nasdaq Composite prend 0,11% à 3.749,94 points.

"Je ne m'attends pas à ce que la Fed fasse une annonce susceptible de faire dérailler les marchés financiers. Elle fera ce qu'elle a dit d'une manière délicate et prévenante afin de conserver la confiance des investisseurs", estime Andre Bakhos, de Janlyn Capital LLC à Bernardsville, dans le New Jersey.

De nombreux traders sur le marché des options sur actions semblent moins inquiets au sujet de l'annonce de la Fed que des batailles politique imminentes concernant le budget et la dette.

La Maison blanche a invité les services publics à se préparer à une éventuelle cessation de paiement, faute de compromis au Congrès d'ici le 30 septembre sur les dépenses de l'Etat, tandis que le secrétaire au Trésor Jack Lew a prévenu le Congrès qu'attendre le tout dernier moment pour relever le plafond d'endettement pourrait provoquer des dégâts économiques irréparables.

Fedex gagne 2,3%. Le spécialiste de la logistique et des messageries a annoncé une augmentation de ses bénéfices trimestriels, ses baisses de coûts et sa nouvelle politique tarifaire pour le transport routier ayant porté leurs fruits.

Adobe fait un bond de 7%. L'éditeur de logiciels a annoncé un chiffre d'affaires en baisse au troisième trimestre et un bénéfice inférieur aux attentes, tout en faisant état d'une augmentation du nombre d'adhésions à ses services d'informatique dématérialisée ("cloud computing").

Angela Moon, Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...