Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street finit sur une note mitigée

Wall Street : Wall Street finit sur une note mitigée

Wall Street : Wall Street finit sur une note mitigéeWall Street : Wall Street finit sur une note mitigée

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sur une note mitigée jeudi, un courant vendeur sur les valeurs de l'énergie et des services aux collectivités ayant tiré la cote vers le bas en fin de séance.

Le marché avait auparavant progressé à la faveur de chiffres encourageants pour le marché du travail et d'un rebond des valeurs de forte croissance, Twitter en tête, mais les prises de bénéfice sur les compartiments de l'énergie et des "utilities" ont fait tomber le S&P-500 et le Nasdaq dans le rouge.

L'indice Dow Jones a conservé en clôture un gain de 32,43 points (0,20%) à 16.550,97, loin de son plus haut du jour à 16.622,95.

Le S&P-500, plus large, a lâché 2,58 points ou 0,14% à 1.875,63 et le Nasdaq Composite a encore cédé 16,18 points (0,40%) à 4.051,50, ajoutant à son recul de 1,7% sur les deux dernières séances.

L'indice sectoriel S&P de l'énergie a cédé 1,3% et celui des services aux collectivités 1,2%.

Les contre-performances de ces deux secteurs, après leur hausse récente, a éclipsé le rebond des valeurs à forte croissance qui avait animé la première partie de la séance.

Le site de micro-blogging Twitter et le site de bonnes adresses Yelp ont regagné respectivement 4,24% et 1,04% après leur déroute récente, aidés par des commentaires positifs de Morgan Stanley qui a relevé sa recommandation à "neutre" sur le premier et à "surpondérer" sur le second.

Le site d'achats groupés Groupon s'est adjugé 6,1% et l'indice ETF Global X des réseaux sociaux, en baisse de plus de 14% depuis le 22 avril, a repris 0,8%.

Tesla Motors, le constructeur de voitures électriques, a été en revanche sanctionné d'un recul de 11,30%, plus forte baisse du Nasdaq-100, après des prévisions de résultats qui ont déçu la communauté financière.

KEURIG EN VEDETTE

Sur les 445 entreprises du S&P-500 qui avaient publié leurs résultats à la date de mercredi, 68,2% ont fait mieux qu'attendu par les analystes, à comparer à des moyennes de 63% depuis 1994 et de 66% sur les quatre derniers trimestres, selon les données de Thomson Reuters.

Pour ce trimestre, les bénéfices sont maintenant prévus en hausse de 5,3%, au lieu de la progression modique de 0,6% qui était anticipée à la mi-avril.

Keurig Green Mountain a bondi de 13%, la meilleure performance du S&P-500 et du Nasdaq 100. Le fabricant de machines à café a annoncé un renforcement de son partenariat avec le producteur de café J.M.Smucker.

Parmi les valeurs de second rang, le laboratoire pharmaceutique Chelsea Therapeutics s'est envolé de 31,6% en réaction à une offre d'achat du groupe danois Lundbeck qui le valorise à 658 millions de dollars.

Le fabricant d'équipements électiques PowerSecure International s'est effondré de 62%, à 7,0 dollars, après avoir annoncé des résultats inférieurs aux attentes et averti sur ses perspectives.

Sur le front des statistiques, l'annonce d'une baisse plus forte que prévu des inscriptions au chômage la semaine passée, après trois semaines de hausse, a fait espérer une poursuite de l'amélioration du marché du travail après les bons chiffres de l'emploi publiés vendredi dernier.

Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, a de son côté tenu des propos favorables à la poursuite d'une politique monétaire accommodante lors du deuxième jour de son audition semestrielle au Congrès.

(Angela Moon et Chuck Mikolajczak, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI