Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Wall street finit la semaine dans un climat d'inquiétude

Wall street : Wall street finit la semaine dans un climat d'inquiétude

Wall street : wall street finit la semaine dans un climat d'inquiétudeWall street : wall street finit la semaine dans un climat d'inquiétude

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en baisse vendredi, concluant la semaine sans nouvelles rassurantes concernant la dette américaine.

L'indice Dow Jones a fini en repli de 0,79%, soit 96,87 points, à 12.143,24 tandis que le S&P 500 a cédé 0,65%, ou 8,39 points, à 1.292,28.

Le Nasdaq a quant à lui perdu 0,36% (9,87 points) à 2.756,38.

Sur la semaine, les trois indices ont respectivement plongé de 4,2%, 3,9% et 3,6%, ce qui représente leur plus mauvaise performance hebdomadaire depuis le 1er janvier.

Leur repli est moins prononcé sur le mois, avec un recul de 2,2% pour le Dow Jones, de 2,2% également pour le S&P 500 et de 0,6% pour le Nasdaq.

L'absence de progrès dans les tractations politiques entre le Congrès et la Maison blanche tétanise les marchés, qui craignent de plus en plus un défaut sur la dette américaine, lequel pourrait théoriquement survenir dès mardi.

Indicateur de l'inquiétude des marchés, l'indice de la volatilité a bondi de 9% pour toucher son plus haut depuis mars, avant de se replier.

En dehors des marchés d'action, le dollar a accéléré ses pertes face au yen pour momentanément passer sous le seuil de 77 yens, poussant les traders à se préparer à une possible intervention sur les changes des autorités japonaises.

Le taux de rendement des Treasuries à dix ans est quant à lui tombé sous le seuil de 2,82%, son plus bas depuis début décembre.

Les indicateurs du jour ont renforcé la tendance. L'annonce d'un net ralentissement de la croissance du PIB américain au premier semestre a particulièrement plombé les marchés.

Parmi les rares nouvelles positives du jour, le pétrolier Chevron a fait état d'un bond de 43% de son bénéfice trimestriel, battant le consensus.

Cela n'a toutefois pas suffi à faire monter le cours de son action, qui a finit en repli de 0,96% à 104,02 dollars.

Ashley Lau et Chuck Mikolajczak, Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...