Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en recul de 1,34%, l'europe peine à convaincre

Wall street : Wall street finit en recul de 1,34%, l'europe peine à convaincre

Wall street : wall street finit en recul de 1,34%, l'europe peine à convaincreWall street : wall street finit en recul de 1,34%, l'europe peine à convaincre

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en nette baisse la séance de lundi, les investisseurs se montrant sceptiques quant à la capacité de l'accord européen négocié la semaine dernière à contenir efficacement la crise de la dette.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a clôturé en recul de 1,34%, cédant 162,87 points à 12.021,39 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 18,72 points, soit 1,49%, à 1.236,47 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 34,59 points (-1,31%) à 2.612,26 points.

Fitch a accentué les inquiétudes du marché en estimant que la croissance économique des principales économies avancées devrait ralentir à 1,3% cette année et à 1,2% en 2012 avant de s'accélérer à 1,9% en 2013.

L'agence Moody's a annoncé qu'elle réexaminerait les notes des pays de l'Union européenne au premier trimestre 2012, le sommet de la semaine passée n'ayant pas produit à son sens de résultat décisif et laissant la zone euro exposée à de nouveaux chocs.

Le chef économiste de S&P Europe a de son côté jugé qu'il faudrait d'autres sommets de l'UE pour résoudre la crise de la dette et que le temps pressait, même si l'accord annoncé la semaine dernière était une étape importante vers la résolution d'une "crise de confiance".

Aux valeurs, le titre Bank of America Corp cède 4,72%, JP Morgan Chase 3,43% et Citigroup 5,38%.

Le titre Boeing a perdu 1,43% sur la séance. Le conseil d'administration du groupe a approuvé une augmentation du dividende trimestriel de 5%.

Intel a clôturé en baisse de 4,04% après avoir annoncé que son chiffre d'affaires trimestriel serait inférieur aux prévisions initiales en raison des problèmes d'approvisionnement en disques durs et de leur impact sur le marché informatique.

A la hausse, le fabricant d'agrégats Martin Marietta Materials (+1,69%) a annoncé une offre d'achat hostile de cinq milliards de dollars sur son concurrent Vulcan Materials, qui a bondi de 15,35%.

Catherine Monin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI