Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en petite hausse, microsoft recherché

Wall street : Wall street finit en petite hausse, microsoft recherché

Wall street : wall street finit en petite hausse, microsoft recherchéWall street : wall street finit en petite hausse, microsoft recherché

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs américaines ont fini en hausse jeudi pour la deuxième journée de suite, au terme d'une séance indécise, des indicateurs économiques en demi-teinte étant contrebalancés par certaines nouvelles jugées positives en provenance des sociétés.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,07% ou 8,10 points, à 12.402,76 points, tandis que le Standard & Poor's 500, plus large, s'est apprécié de 0,4% ou 5,22 points à 1.325,69 points. Le Nasdaq Composite s'est avancé de son côté de 21,54 points (+0,78%) à 2.782,92 points.

Les bénéfices des entreprises américaines ont reculé au premier trimestre pour la première fois en plus de deux ans, tandis que l'allure modérée de la croissance a été confirmée à 1,8% alors que les analystes anticipaient une révision à la hausse, à 2,1%.

Le bénéfice net des entreprises américaines a reculé de 0,9% au premier trimestre, alors que les économistes tablaient sur une hausse de 2,3%. C'est la première chute des profits depuis fin 2008. Au dernier trimestre 2010, ils avaient augmenté de 3,3%.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté contre toute attente à 424.000 contre 414.000 la semaine précédente.

Mais, sur le front des valeurs, Microsoft s'est adjugé près de 2% à 24,67 dollars après l'appel à la démission de Steve Ballmer, le directeur général du numéro un mondial des logiciels, lancé par un influent gestionnaire de fonds spéculatif.

Tiffany a bondi de 8,56% à 76,04 dollars. Le joaillier a annoncé jeudi un bénéfice et un chiffre d'affaires meilleurs que prévu au premier trimestre, tout en relevant sa prévision de bénéfice annuel.

Netapp a vu son cours bondir de 6,9% à 55,31 dollars. Le fabricant de produits de stockage a fait état mercredi d'une hausse de 22% de son chiffre d'affaires trimestriel, porté par la robustesse du marché multimédias et du sans-fil.

Du côté des baisses, Computer Sciences a dégringolé de près de 13% à 38,38 dollars. Le fournisseur de services technologiques a dit la veille s'attendre à ce que les mesures de réduction des dépenses budgétaires au niveau fédéral et l'incertitude concernant un contrat au Royaume-Uni affectent sa rentabilité en 2012.

Goldman Sachs a réduit son objectif de cours pour le S&P 500 le ramenant de 1.500 à 1.450, en mettant en avant des problèmes de marges. L'objectif abaissé représente toutefois un potentiel de hausse de près de 10% par rapport aux niveaux actuels.

La décision de Goldman Sachs de réduire son objectif sur le S&P 500, l'un des plus élevés de Wall Street, intervient alors qu'UBS et Citigroup ont relevé leurs prévisions de résultat pour les sociétés du S&P 500 la semaine dernière tout en gardant leurs objectif inchangés. Cela montre que les investisseurs ont tendance à augmenter la prime de risque sur les actions.

Edward Krudy, Natalie Huet et Danielle Rouquié pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI