Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en nette hausse

Wall street : Wall street finit en nette hausse

Wall street : wall street finit en nette hausseWall street : wall street finit en nette hausse

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en franche hausse jeudi après la décision surprise de la Banque centrale européenne de réduire ses taux directeurs d'un quart de point.

La tendance est également soutenue par des spéculations autour d'une chute du gouvernement grec et d'un abandon du projet de référendum, qui apaisent les craintes d'une faillite imminente du pays. et

l'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 1,76, soit 208,43 points à 12.044,47 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 23,25 points, soit +1,88%, à 1.261,15 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 57,99 points (+2,2%) à 2.697,97 points.

La séance a également été marquée par la publication d'une série d'indicateurs économiques. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, à 397.000 contre 406.000 la semaine précédente et 400.000 attendues.

La croissance du secteur des services a légèrement ralenti en octobre, contre toute attente et en raison d'une baisse des commandes nouvelles, a montré l'indice des directeurs d'achats publié par l'Institute for Supply Management (ISM).

L'indice ISM non manufacturier est ressorti à 52,9 le mois dernier, après 53,0 en septembre. Les analystes interrogés attendaient en moyenne un indice à 53,5.

Les commandes à l'industrie ont progressé de 0,3% en septembre, a annoncé le département du Commerce. Les économistes attendaient en moyenne un recul de 0,1% après une hausse de 0,1% (révisé de -0,2%) le mois précédent.

Aux valeurs, Kraft a gagné 3,29% après avoir annoncé une hausse de son bénéfice trimestriel et relevé ses objectifs annuels, évoquant une solide dynamique des ventes.

Qualcomm a bondi de près de 8% après avoir annoncé un chiffre d'affaires trimestriel supérieur au consensus, grâce à une solide demande pour ses puces destinées aux téléphones mobiles.

Nyse Euronext, qui cherche à obtenir un feu vert des autorités de la concurrence pour son projet de fusion à neuf milliards de dollars avec Deutsche Börse, a gagné de son côté 6%. L'opérateur boursier a expliqué la hausse de 54% de son bénéfice trimestriel à 186 millions de dollars par le dynamisme des activités de négociation et de prestations informatiques. Le chiffre d'affaires de Nyse Euronext affiche une hausse de 20% par rapport à la même période de l'année dernière. et

Enfin, à rebours de la tendance, le titre Kellogg a cédé 7,64% sous le coup de résultats et de perspectives décevants, en raison notamment de surcoûts liés à l'amélioration des processus de fabrication du premier fabricant mondial de céréales.

Catherine Monin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI