Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit en léger rebond

Wall street : Wall street finit en léger rebond

Wall street : wall street finit en léger rebondWall street : wall street finit en léger rebond

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs américaines ont fini sur un léger rebond jeudi au terme d'une séance indécise, les investisseurs se montrant prudemment optimistes après certains indicateurs économiques jugés plutôt favorables.

L'indice Dow Jones a gagné 0,52%, ou 65,89 points, à 12.695,92 points, tandis que le Standard & Poor's 500 prenait 0,49% ou 6,57 points, à 1.348,65 points et que le Nasdaq s'avançait de 0,63% ou 17,98 points, à 2.863,04 points.

Les opérateurs ont cité une série de facteurs pour ce rebond : le repli du dollar, une adjudication sans problème de dette à long terme américaine et des signes d'un rapprochement des positions entre la Maison blanche et les républicains du Congrès au sujet du relèvement du plafond de la dette publique.

Les matières premières ont repris des couleurs après l'annonce d'un recul des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis et la révision à la hausse des ventes au détail en mars, signe que la consommation des ménages américains au premier trimestre a peut-être été sous-estimée.

L'indice Reuters/Jefferies CRB des matières premières a fini en hausse de 0,14%. Il affiche un repli de plus de 8% pour l'instant au mois de mai. L'indice du CBOE de la volatilité a fini en baisse de 5,4%.

Aux valeurs, la bonne performance des valeurs défensives, notamment dans la pharmacie, montre que les investisseurs restent intéressés par les placements boursiers.

"L'investissement obligataire ne semble pas très intéressant au rendement actuel. Il y a quelques préoccupations au sujet des matières premières. Aussi, on peut dire que beaucoup d'investisseurs s'interrogent sur l'endroit où ils vont placer leur argent. Et c'est la Bourse", commente Channing Smith, chez Capital Advisors Growth Fund.

Les rendements obligataires sont en baisse, ce qui rend le secteur moins intéressant que les actions, notamment le compartiment des sociétés qui paient des dividendes comme les sociétés de services publics.

L'indice S&P de ce secteur a gagné 0,9% jeudi. Il est en hausse de 5,8% depuis le 8 avril, moment où la dernière baisse des rendements obligataires a commencé.

Parmi les défensives recherchées jeudi figurent Merck & Co qui a gagné 1,6% à 37,20 dollars, tandis que Tyson Foods avançait de 4,6% à 18,84 dollars.

Du côté des baisses, Cisco Systems a abandonné 4,78% à 16,93 dollars. Le spécialiste des équipements pour internet a lancé un avertissement sur résultats à l'occasion de la publication de ses trimestriels.

Les financières ont été à la peine après un abaissement de recommandation à l'encontre de Goldman Sachs, qui a dévissé de 3,47% à 142,75 dollars. Richard Bove, analyste reconnu du secteur bancaire, est passé à la vente sur le titre, précisant que la banque n'était "pas un bon investissement" en raison des nombreuses procédures judiciaires dans lesquelles elle est impliquée. Il a ramené son objectif de cours de 163 à 120 dollars.

Chuck Mikolajczak et Caroline Valetkevitch;Jean Décotte et Danielle Rouquié pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI