Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Wall Street : Wall Street finit en hausse, accord sur le "shutdown"

lundi 22 janvier 2018 à 22h08
Wall Street : Le Dow Jones finit en hausse de 0,55%, le Nasdaq de 0,97%

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse, avec des records à la clé pour les trois grands indices, rassurée par un accord au Sénat sur la fin du "shutdown", la fermeture de certaines administrations fédérales aux Etats-Unis faute de financement.

Les sénateurs américains ont approuvé un texte autorisant le financement de l'Etat fédéral jusqu'au 8 février, mettant provisoirement fin à la situation de blocage budgétaire.

Le texte doit désormais être validé par la Chambre des représentants, qui devrait se prononcer rapidement, et signé par le président, Donald Trump.

Les trois indices ont fini à des records.

L'indice Dow Jones a gagné 142,88 points, soit 0,55% à 26.214,60.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a progressé de 0,80% à 2.832,97 et le Nasdaq Composite a pris 0,98% à 7.408,03 porté notamment par les fusions et acquisitions dans le secteur de la biotechnologie.

"La seule manière dont la politique influe sur ce que fait le marché, c'est si elle finit par avoir un impact négatif sur l'économie et les bénéfices des entreprises et jusqu'à présent, cela n'a pas été le cas", déclare Michael Arone, de chez State Street Global Advisors.

Les bénéfices des entreprises devraient croître de 12,4% au quatrième trimestre, selon des données Thomson Reuters. Quelque 80% des 55 sociétés du S&P-500 qui ont publié leurs résultats à ce jour, ont dépassé les attentes, contre 72% au cours des quatre derniers trimestres.

L'optimisme sur la conjoncture économique mondiale, alimenté par le relèvement des prévisions économiques du Fonds monétaire international (FMI) a également conforté les marchés..

NEUF SECTEURS EN HAUSSE SUR 11

Les fusions et acquisitions ont largement animé la cote, permettant notamment à l'indice biotech du Nasdaq de prendre 3,15%.

Bioverativ a bondi de 61,90% après l'annonce de son rachat par Sanofi pour 11,6 milliards de dollars (9,5 milliards d'euros).

Juno Therapeutics s'est adjugé 26,82%. Le groupe a annoncé son rachat par le laboratoire biotechnologique américain Celgene (+0,25%) pour environ neuf milliards de dollars (7,3 milliards d'euros) en numéraire.

Le réassureur Validus Holdings, racheté pour sa part par AIG pour 5,56 milliards de dollars (4,54 milliards d'euros), a gagné 44,03%.

Neuf des onze indices de S&P-500 ont terminé dans le vert, télécoms (+2,35%) et énergie (+2,1%) en tête.

Le compartiment des matériaux (-0,21%) a fini lanterne rouge, tandis que les valeurs industrielles ont réduit leurs pertes pour terminer quasiment stables (-0,03%).

Aux valeurs, Halliburton a pris 6,39%. Le groupe parapétrolier a annoncé un bénéfice bien plus élevé que prévu au quatrième trimestre grâce à une production de pétrole et de gaz de schiste en forte hausse aux Etats-Unis.

Netflix,, qui a fini sur un gain de 3,23%, a annoncé après la clôture avoir enregistré au quatrième trimestre une croissance du nombre de ses abonnés internationaux plus forte que prévu. Le titre prenait 9% dans les échanges d'après Bourse, affichant une capitalisation boursière record de 108 milliards de dollars.

A l'inverse, General Electric a perdu 0,55%, après une dégradation et un abaissement d'objectif de cours par BofA-Merrill Lynch. Le titre du conglomérat, troisième baisse du Dow derrière Nike (-1,22%) et Apple (-0,82%), a touché un creux de 16 dollars pour la première fois depuis 2011.

Plus forte baisse du S&P-500, Chipotle Mexican Grill (CMG) a lâché plus de 4%, après une note d'analyste estimant que le bénéfice de la chaîne de burritos pourrait être inférieur aux prévisions au quatrième trimestre.

Quelque 6,56 milliards d'actions ont changé de mains sur les marchés américains, contre 6,34 milliards sur la moyenne des 20 dernières séances.

LE DOLLAR TOUJOURS EN BAISSE

Sur le marché des changes, le dollar, en dépit de l'accord sur le "shutdown", évoluait toujours tout près d'un plus bas de trois ans face à un panier de devises de référence., à 90,388.

L'euro, lui, s'est apprécié de 0,3% face au dollar, à 1,2257 EUR=, après l'approbation dimanche des sociaux-démocrates allemands à l'ouverture de négociations formelles avec les conservateurs en vue de constituer un gouvernement de grande coalition. La monnaie du bloc des 19 est restée néanmoins sous son pic de 1,2322 dollar atteint la semaine dernière.

Sur le front obligataire, le dix ans américain a évolué autour de 2,64% après un pic de trois ans et demi à 2,672% lundi.

(Avec Sruthi Shankar, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

Copyright © 2018 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +2.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat