Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Wall Street finit en hausse,

Wall Street : Wall Street finit en hausse,

Wall Street : Le Dow Jones gagne 0,86% à la clôture, le Nasdaq prend 0,97%Wall Street : Le Dow Jones gagne 0,86% à la clôture, le Nasdaq prend 0,97%

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en hausse vendredi, après deux séances de baisse d'affilée, soutenue par une série de résultats supérieurs aux attentes, notamment de Hewlett-Packard, et de récents propos de Ben Bernanke, rapportés vendredi, qui ont apaisé les craintes de voir la Fed réduire ses mesures de soutien à la croissance.

Début février, lors d'une réunion avec des investisseurs et traders obligataires, le président de la Réserve fédérale aurait minimisé le risque que la politique monétaire de la Fed ait provoqué des bulles sur certains actifs qui pourraient peser sur l'économie, selon une information de Bloomberg publiée vendredi.

La publication dans la journée d'un indice Ifo du climat des affaires en Allemagne affichant sa plus forte hausse depuis juillet 2010, a aussi soutenu la cote.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 119,95 points, soit 0,86%, à 14.000,57. Le S&P-500, plus large, a pris 13,18 points, soit 0,88%, à 1.515,60 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 30,33 points (+0,97%) à 3.161,82 points.

Malgré ce rebond de fin de semaine, l'indice S&P 500 accuse une perte de 0,3% sur l'ensemble de la semaine, sa première baisse hebdomadaire depuis le début de l'année.

Le Dow a pris 0,1% et le Nasdaq a perdu 0,9% sur la semaine.

Ce recul hebdomadaire du S&P fait suite au compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine, qui a laissé entendre que celle-ci pourrait devoir ralentir le rythme de ses rachats d'actifs, voire les interrompre, avant d'avoir atteint ses objectifs en matière d'emploi.

"Le marché est dopé par les mesures de soutien de la Fed et est marqué par des sorties de fonds dès qu'elles sont menacées, mais cette fois, (le marché d'actions) repart à la hausse et reste nettement plus attractif que les autres classes d'actifs", dit Rex Macey, de Wilmington Trust à Atlanta, en Géorgie.

Hewlett-Packard a fait un bond en avant de 12,28% à 19,20 dollars après avoir fait état d'une baisse moins marquée de son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 28,4 milliards de dollars, sous l'effet de la poursuite du programme de réduction des coûts mis en oeuvre par le groupe.

De même, Texas Instruments s'est adjugé 5,23% après avoir relevé son dividende trimestriel d'un tiers et annoncé un nouveau programme de rachat d'actions.

Le titre de l'assureur American International Group a progressé de 3,14% après la publication d'un résultat d'exploitation supérieur au consensus au quatrième trimestre, de 20 cents par action.

Aux technologiques encore, le fabricant de semi-conducteurs Marvell, qui a annoncé des prévisions trimestrielles au-dessus des attentes, a vu son titre grimper de 4,43%.

Selon les données Thomson Reuters vendredi matin, sur les 439 sociétés du S&P 500 ayant publié leurs résultats, 70% d'entre elles ont fait mieux que prévu, contre une moyenne de 62% depuis 1994 et 65% au cours des quatre derniers trimestres.

Les résultats du quatrième trimestre des composantes du S&P 500 ont globalement annoncé des résultats en hausse de 6%, selon ces données, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 1,9% au début de la saison des résultats.

Angela Moon, Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...