Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Wall street finit en baisse avec la crise de la dette américaine

Wall street : Wall street finit en baisse avec la crise de la dette américaine

Wall street : wall street finit en baisse avec la crise de la dette américaineWall street : wall street finit en baisse avec la crise de la dette américaine

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a accusé mardi sa deuxième séance de baisse consécutive, pâtissant toujours de l'impasse sur le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis à une semaine d'une date butoir qui, faute de compromis, mettrait le pays en situation de défaut technique.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,73%, soit 91,50 points, à 12.501,30. Le S&P-500, plus large, a perdu 5,49 points, soit 0,41%, à 1.331,94. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 2,84 points (-0,10%) à 2.839,96.

La faiblesse des volumes est considérée comme le signe que bon nombre d'investisseurs préfèrent suspendre leur jugement tant qu'un accord n'est pas trouvé au Congrès.

Si le plafond de la dette des Etats-Unis, actuellement de 14.300 milliards de dollars, n'est pas relevé d'ici le 2 août, le pays se trouverait dans l'incapacité d'honorer le paiement de certaines de ses obligations.

Dans ce cas de figure, les agences de notation financière ont déjà déclaré qu'elles abaisseraient la note "AAA" dont jouit actuellement la première puissance économique mondiale, un déclassement susceptible de provoquer une onde de choc sur les marchés financiers à travers le monde.

Malgré la proximité de l'échéance et la distance qui sépare encore républicains et démocrates, la plupart des intervenants sur le marché continuent néanmoins de croire qu'une solution de dernière minute sera trouvée.

"Il s'agit d'un enjeu politique. Les deux camps savent qu'ils ont beaucoup à perdre, nous pensons tous qu'il y aura un accord. Il suffit de voir comment se porte le marché : le S&P n'a pas perdu grand-chose", a souligné Mike Shea, associé chez Direct Access Partners LLC.

Une série d'indicateurs mitigés a également pesé sur le marché : si la confiance du consommateur a progressé contre toute attente en juillet, les ventes de logements neufs ont reculé en juin alors que les économistes avaient anticipé une très légère hausse.

United Parcel Services (UPS) a annoncé des résultats du deuxième trimestre légèrement supérieurs aux attentes, mais le titre UPS a cédé 3,32% à 71,59 dollars après que le groupe de messagerie s'est montré prudent sur ses perspectives en raison de l'impasse sur la dette aux Etats-Unis.

3M a fait état de résultats conformes aux attentes mais le titre du conglomérat industriel a chuté de 5,40% à 89,93 dollars après que la faiblesse des résultats de certaines division du conglomérat industriel a été interprété comme un signe avant-coureur d'un mauvais second semestre.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...