Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Street : Wall Street en baisse au lendemain de la conférence de Trump

Wall Street : Wall Street en baisse au lendemain de la conférence de Trump

tradingsat

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi au lendemain de la première conférence de presse de Donald Trump depuis son élection, qui n'a jeté aucune lumière sur ses promesses de relance économique à l'origine d'un rally boursier de plus de deux mois.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 90,32 points, soit 0,45%, à 19.863,96. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,40% à 2.266,17 et le Nasdaq Composite cède 0,57% à 5.532,17 points.

Sur le plan macro-économique, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté aux Etats-Unis lors de la semaine au 7 janvier à 247.000 mais la tendance reste cohérente avec un resserrement du marché du travail.

Les prix à l'importation aux Etats-Unis ont également augmenté en décembre en raison de la hausse des coûts pétroliers.

Les investisseurs prendront connaissance à 22h30 GMT d'une intervention publique de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale américaine.

Donald Trump, qui était attendu sur ses promesses de baisse des impôts, de dépenses en infrastructures et de dérégulation, n'a rien livré qui les éclaire.

Le milliardaire s'en est plutôt pris aux agences américaines du renseignement et à la presse sur l'affaire des documents compromettants que la Russie détiendrait sur lui. Il a également critiqué la politique des prix des grands laboratoires pharmaceutiques, entraînant notamment une baisse de l'indice Nasdaq Biotech.

Déçus, les investisseurs attendent désormais la publication des résultats d'entreprise trimestriels, qui débute vendredi avec les banques.

Aux valeurs, Delta Air Lines abandonne 0,3%. La compagnie a annoncé jeudi une baisse de 36,5% de son bénéfice au quatrième trimestre.

Boeing perd 0,8%, malgré l'annonce, selon deux sources proches du dossier, d'une commande probable d'une valeur d'environ 10 milliards de dollars de la compagnie à bas coûts indienne SpiceJet auprès de l'avionneur américain.

Le constructeur de maisons KB Home plonge de plus de 3% après l'annonce de ses résultats.

De l'autre côté du spectre, Merck & Co avance de 2% à la faveur de relèvements de recommandation.

Sur le plan sectoriel, l'indice S&P des valeurs financières et celui des valeurs de la santé pèsent sur la tendance avec des reculs respectifs de 0,65% et 0,41%.

Sur le marché des changes, le dollar abandonne 0,60% face à l'euro, poursuivant sa glissade de la veille, sous l'effet des non-dits de Donald Trump. A l'inverse, l'or, valeur refuge, monte encore, à son niveau le plus élevé depuis fin novembre.

Les cours du pétrole continuent de progresser avec l'entrée en vigueur de l'accord de réduction de la production d'or noir.

(Yashaswini Swamynathan; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2017 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...