Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street consolide, le Nasdaq surnage

Wall Street : Wall Street consolide, le Nasdaq surnage

Wall Street : Wall Street consolide, le Nasdaq surnageWall Street : Wall Street consolide, le Nasdaq surnage

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a marqué une pause jeudi après la clôture record du Dow Jones la veille et avant la publication des chiffres mensuels de l'emploi vendredi, mais les valeurs de l'internet ont été recherchées à la suite de bons résultats de Yelp, permettant au Nasdaq de surnager.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a fini en repli de 21,97 points, soit 0,13%, à 16.558,87 points et le Standard & Poor's-500, plus large, a abandonné 0,27 point ou 0,01% à 1.883,68 points. L'indice Nasdaq Composite a pris 12,90 points ou 0,31% à 4.127,45 points, loin cependant de son plus haut du jour à 4.149,56 points.

IBM (-1,50%) a accusé le plus fort repli du Dow et Exxon Mobil (-0,98%) a également tiré l'indice à la baisse malgré la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Hors du Dow, Ford a cédé 1,49% après l'annonce de ventes inférieures aux attentes sur le marché américain en avril et alors que son directeur général Alan Mulally va, sans surprise, céder sa place en juillet à son numéro deux Mark Fields, 53 ans.

Cardinal Health (-6,32%) et Textron (-4,69%) ont aussi pesé sur le S&P-500 après des résultats décevants. Sur le Nasdaq, l'équipementier pour réseaux JDS Uniphase a chuté de 14,21% après là encore des résultats moins bons que prévu et des prévisions en-dessous des attentes pour le trimestre en cours.

YELP RÉVEILLE LE COMPARTIMENT INTERNET

Parmi les valeurs internet, Yelp a bondi de 9,77% à 64,02 dollars après avoir annoncé mercredi soir un bond de 66% de son chiffre d'affaires trimestriel. La hausse du site de partage de bonnes adresses a profité à d'autres valeurs des réseaux sociaux comme TripAdvisor (+3,42%), Facebook (+2,29%) ou même Twitter (+0,31%), même si toutes ont fini sous leurs meilleurs niveaux du jour.

Sur le front des fusions et acquisitions, DirecTV a gagné 4,07% sur un intérêt supposé de l'opérateur télécoms AT&T (-0,5%), et T-Mobile US s'est adjugé 8,06% alors que Sprint serait en train de préparer une offre sur son concurrent.

Pfizer a baissé de 0,42% dans l'anticipation d'un relèvement de son prix pour s'emparer du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca mais son concurrent Merck & Co a pris 1,81%, la meilleure performance du Dow Jones. Selon des sources, le groupe pharmaceutique envisage de vendre un portefeuille de médicaments qui pourrait rapporter plus de 15 milliards de dollars et s'achemine aussi vers la vente de sa division Consumer HealthCare à l'allemand Bayer.

Les indicateurs économiques du jour, contrastés, n'ont pas apporté de soutien. L'annonce d'une forte hausse de la consommation des ménages en mars a été tempérée par une augmentation plus forte que prévu des inscriptions au chômage la semaine dernière, et les enquêtes concurrentes de Markit et de l'ISM (Institute for Supply Management) sur l'activité manufacturière ont donné des résultats divergents.

Les investisseurs espèrent des indications plus nettes vendredi avec le rapport mensuel de l'emploi. Le marché table sur 210.000 créations d'emplois hors agriculture en avril, après les 192.000 annoncées pour mars, et sur un taux de chômage en baisse d'une décimale à 6,6%.

(Ryan Vlastelica, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI