Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street clôture en hausse de 0,4% grâce aux technologiques

Wall street : Wall street clôture en hausse de 0,4% grâce aux technologiques

Wall street : wall street clôture en hausse de 0,4% grâce aux technologiquesWall street : wall street clôture en hausse de 0,4% grâce aux technologiques

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse mardi, grâce à la vigueur du secteur high tech qui a éclipsé les craintes permanentes tenant à la crise de la dette dans la zone euro.

La Bourse de New York a fini en hausse de 0,4%, l'indice Dow Jones des 30 industrielles gagnant 44,73 points à 11.105,85 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 10,60 points, soit 0,91%, à 1.172,87 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 37,06 points (+1,49%) à 2.532,15 points.

Aux high techs, Oracle, Apple et Intel ont affiché des gains respectifs de 3,63%, 1,23% et 2,37%. Les grosses capitalisations high tech passent pour mieux résister à l'incertitude et au risque du marché.

En revanche, les valeurs des biens de grande consommation ont souffert, en raison des résultats trimestriels jugés décevants de Best Buy, qui a chuté de 6,45%.

L'évolution de la crise budgétaire européenne, et plus particulièrement la situation grecque, inquiète toujours fortement les marchés américains.

Alors que Barack Obama vient d'annoncer un nouveau plan pour l'emploi de 447 milliards de dollars, le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner, qui a été invité à Wroclaw par la présidence polonaise de l'UE, défendra les vertus de la relance face à l'austérité.

Timothy Geithner pressera vendredi les Européens de ne pas tergiverser dans la gestion de la crise, a-t-on appris mardi de sources proches de la préparation de la réunion de l'Ecofin.

Le titre Hewlett-Packard a enfin clôturé en hausse de 0,44% après avoir annoncé la prolongation de son offre de rachat sur l'éditeur de logiciels Autonomy jusqu'au 3 octobre, 41,62% seulement des actionnaires du britannique ayant apporté leur soutien.

Catherine Monin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI