Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street chute avec la dégradation de la note des etats-unis

Wall street : Wall street chute avec la dégradation de la note des etats-unis

Wall street : wall street chute avec la dégradation de la note des etats-unisWall street : wall street chute avec la dégradation de la note des etats-unis

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a chuté de plus de 5,5% lundi, la place boursière américaine accusant le coup après la décision, annoncée vendredi soir, de Standard & Poor's d'abaisser la précieuse note "AAA" des Etats-Unis à "AA+".

Cette dégradation - la première dans l'histoire du pays - a accru les inquiétudes des investisseurs au sujet des perspectives économiques des Etats-Unis et de la capacité de Washington à prendre à bras le corps la question des déficits fédéraux.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 5,55%, soit 634,76 points, à 10.809,85. Le S&P-500, plus large, a perdu 79,92 points, soit 6,66%, à 1.119,46. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 174,72 points (-6,90%) à 2.357,69.

L'indice de volatilité VIX du CBOE, surnommé "indice de la peur", a bondi de 50,0% à 48,00, passant au-dessus de la barre des 40 pour la première fois depuis mai 2010.

Le plongeon de ce lundi intervient après la plus forte baisse hebdomadaire en deux ans accusée la semaine dernière par Wall Street.

Par rapport à son plus haut de 2011, atteint le 29 avril, le S&P accuse une baisse de quelque 18% et est donc tout près d'un cycle baissier, défini par Wall Street comme un déclin de 20% par rapport au dernier pic en date.

"Cela vient en plus des craintes liées à l'Europe (...) Tout le monde se demande : est-ce que l'économie peut encore croître dans ce contexte ?", a déclaré John Carey, gérant de fonds chez Pioneer Investment Management.

Tous les composants du Dow Jones et tous les membres du S&P 500 ont terminé la séance dans le rouge, les dix indices S&P sectoriels perdant au moins deux 2%.

Les compartiments les plus sensibles à l'activité économique, comme les banques et les matières premières, ont été les plus touchés, l'indice S&P financier ayant plongé de 9,98% et celui des valeurs énergétiques de 8,27%.

Bank of America, l'une des principales banques américaines, a ainsi chuté de 20,32% à 6,51 dollars et ExxonMobil a cédé 6,19% à 70,19 dollars.

L'action McGraw-Hill, maison mère de Standard & Poor's, a reculé de 8,63% à 38,12 dollars, sous le coup d'un gel du marché de nouvelles émissions obligataires après le retrait de six opérations prévues ce lundi.

Le titre Moody's, l'une des principales rivales de S&P, a de son côté plongé de 9,37% à 29,80 dollars.

Le directeur général de Moody's, Ray Daniel, avait déclaré lors d'une conférence analystes organisée fin juillet qu'un déclassement de la note des Etats-Unis allait vraisemblablement provoquer "des perturbations de marché temporaires", susceptibles de peser sur l'activité de l'agence de notation.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI