Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall Sreet : +2% grâce aux +7,3% d'Apple (50% du Nasdaq100)

Wall Sreet : +2% grâce aux +7,3% d'Apple (50% du Nasdaq100)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le 'fiscal cliff' est une excuse bien commode (aussi bien pour justifier la récente baisse que le rebond jour)... mais on baigne dans le subjectif le plus pur.

Côté éléments bien concrets, le titre Apple, avec une hausse de +7,3% (qui scelle la brutale défaite de certains vendeurs à découvert) compte pour 50% de la hausse du Nasdaq-100 (c'est colossal) et près de 35% de celle du 'S&P'.
Sans Apple (565,75$ au final avec 30 millions de titres échangés), la hausse du jour n'aurait pas dépassé les 1,3% pour le 'Composite' (qui s'envole de +2,2%).
Il s'est négocié 16,5Mds$ sur Apple, soit l'équivalent de 12MdsE, ce qui représente 5 fois le chiffre d'affaire total négocié à la bourse de Paris ce lundi, et autant que sur l'ensemble de la semaine dernière... c'est vertigineux !

Il est donc permis de se demande si 'le sentiment' d'une avancée vers la résolution du 'fiscal cliff' (qui ne repose sur absolument aucun élément concret mais un simple faisceau de supputations et d'extrapolations) ne constitue pas un simple prétexte pour déclencher un puissant contrepied qui enterre le maximum de positions 'short'... et l'opération a été rendue possible par l'utilisation du 'super levier' que constitue Apple.

Le Dow Jones n'est pas concerné par Apple mais il a repris +210Pts (+1,65%), le S&P-500 a pris pratiquement +2% grâce à un ultime coup de reins à quelques secondes de la clpoture (les derniers vendeurs achevant de se faire hara-kiri pour limiter leurs pertes).

Cette hausse spectaculaire tombe de surcroït au meilleur moment pour rassure les consommateurs/épargnants à 3 jours du pont de Thanksgiving: les actionnaires vont se sentir soudain plus riches de plusieurs centaines ou de milliers de Dollar.
Le 'panier d'achat moyen' des ménages est estimé entre 575$ et 600$: c'est exactement la valeur d'un seul titre Apple en bourse ce lundi soir.

Wall Street a mis du temps à passer la barre des 2% de hausse et la progresion a été lente et laborieuse au cours des 5 dernières heures de la séance (après une accélération initiale de +1,5% au cours de la 1ère demi-heure).
Une fois encore, c'est véritablement Apple qui a fait la différence en passant de +5% vers 16H30 à +7,25% au coup de cloche final.

A l'issue de cette séance de rebond, il apparaît plus que jamais évident que le seul titre Apple permet d'orienter la tendance de Wall Street de façon décisive et quasi discrétionnaire.

Il devient donc pratiquement inutile de détenir et de gérer une longue liste de titres reproduisant un 'benchmark': cela occasionne des frais sans doper la performance.

Apple gagne 37% depuis le début de l'année, le Nasdaq +12%, le 'S&P' +10% et le Dow Jones +4,7%: c'est un actif imbattable, d'autant qu'il représente un matelas de 125Mds$ de cash.

Parmi les gagnants du jour, il y avait également US Steel avec +5,4%, Chesapeake +5,2% et Marathon Petroleum +4,8%, Elecronic Art +5,1%, Marvell Tec +5%, RIM et Halliburton, +4,1%, Citrix, Dell et Google +3,3%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...