Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Vient-t'on d'atteindre le bout du tremplin ?

Wall street : Vient-t'on d'atteindre le bout du tremplin ?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après avoir feint d'ignorer depuis début mai l'imminence de la fin du 'QE-2' de la FED (qui achètera les bons du Trésor US désormais), la désunion des européens au sujet de la résolution du cas grec, l'asphyxie de la croissance aux Etats Unis (sur fond de pressions inflationnistes et gel du plafond de la dette US), voilà que Wall Street se mettrait à broyer du noir.

Le Dow Jones Industrial chute de -1,42% (soit -172,5 à 11,952 points), le Nasdaq de -1,55% à 2.644 points, le Standard & Poor's 500 lâche -1,40% à 1.271 points... les 3 indices en ont terminé pratiquement au plus bas du jour et se retrouvent à leur pire niveau depuis le 18 mars dernier.

Le rebond technique de jeudi semblait pourtant offrir une bonne chance aux actions d'interrompre une série noire de 5 semaines de baisse mais ce sont les vendeurs qui sont revenus à la charge et il n'ont pas relâché leur emprise, faisant échouer une ultime tentative de rebond survenue à une heure de la clôture. Il s'agit de la 7ème séance de baisse sur une série de 8 et le Dow Jones comme le Nasdaq retrouvent leurs planchers du 31 décembre 2010: c'est donc une année pour rien et les incertitudes sur la croissance laissent craindre que le taux de progression des profits des entreprises US ait été surévalué (après une récente révision à la hausse de 15 vers 24% à la lumière des résultats du 1er trimestre 2011).

L'optimisme univoque de la fin du mois d'avril commence à se lézarder: le scénario est sans précédent depuis les mois de juin et juillet 2008 puisqu'aucune série de 6 semaines de repli consécutif ne s'était matérialisée depuis lors. Wall Street vient-il d'atteindre le bout du tremplin avant d'amorcer une chute beaucoup plus vertigineuse ?

Le cumul des pertes reste heureusement sans aucune commune mesure puisque Nasdaq par exemple ne cède que 8% en 6 semaines contre plus de 20% au début de l'été 2008.

Assez paradoxalement et alors que près de 95% des valeurs du 'S&P' ont fini dans le rouge, les valeurs financières ont plutôt bien résisté, à l'image d'AIG +3,1%, Goldman Sachs +1,8%, Bank of America +1,4%, Citigroup +0,35% (Travelers -3,1%)

Les 'technos' ont subi les plus lourds dégagements, et notamment E-Trade -4%, Juniper -3,5%, Memc -3,5%, F5 Network -3,3%, Marcell -2,8%, Broadcom -2,4%, Qualcomm et E-Bay -2,35%, Symantec -2%, Apple et Intel -1,8%, Oracle -1,5%, Dell -1,4%. Il convient de souligner qu'aucun de ces écarts ne traduit de 'vente panique' ni de 'capitulation' des acteurs. Quelques rares titres ont échappé au repli général: First Solar +2,6%, Motorola et Flextronics +1,2%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI