Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Vers un début de semaine sur une note positive

Wall Street : Vers un début de semaine sur une note positive

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York devrait ouvrir en nette progression lundi matin après l'abandon de Lawrence Summers dans la course à la présidence de la Fed, une défection qui rassure le marché quant à l'évolution de la politique de la banque centrale.

A une trentaine de minutes de l'ouverture, les contrats futurs sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite affichent des gains compris entre 0,8% et 1%, prémisse d'un début de séance dans le vert.

Larry Summers, le candidat quasi-officiel de la Maison Blanche pour succéder à Ben Bernanke à la tête de la Réserve fédérale, a annoncé dimanche qu'il avait décidé de se retirer de la course à la présidence de la Fed, offrant un véritable boulevard à Janet Yellen, l'actuelle numéro deux de l'institution.

D'après les économistes et analystes, la politique de Janet Yellen devrait s'inscrire dans la lignée des orientations prises par Ben Bernanke, avec des taux d'intérêt qui ne remonteraient qu'en 2015.

Le marché est également soutenu par l'accord sur la Syrie finalisé samedi par les chefs de la diplomatie américaine et russe John Kerry et Sergueï Lavrov.

Face à ce flux de nouvelles rassurantes, de plus en plus de spécialistes font part de leur optimisme.

'Nous devenons encore plus positifs sur les marchés d'actions occidentaux et réduisons notre pondération sur les marchés émergents', écrivent ce matin les stratèges de Jefferies.

'Nous accentuons également notre pondération sectorielle en faveur des cycliques et des valeurs exposées à une reprise de l'économie, ainsi qu'aux dossiers liés à l'investissement dans les pays développés', précisent-ils.

Dans ce contexte, la perspective de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, demain et mercredi, passerait presque au second plan.

Il est vrai que les investisseurs semblent désormais bien préparés à l'idée d'une première réduction de l'ordre de 10 milliards d'euros des achats d'actifs de la Fed

A moins que la série de mauvaises statistiques récemment publiées pousse Ben Bernanke et ses collaborateurs à renoncer temporairement à son processus de 'tapering' (retrait des mesures de rachats d'actifs).

Ce matin, l'indice 'Empire State' mesurant l'évolution de l'activité manufacturière dans l'état de New York s'est contracté à 6,3 ce mois-ci contre 8,2 au mois d'août, montrant que la reprise demeurait poussive.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI