Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Wall Street : Un certain soulagement sur le front sanitaire

mardi 7 décembre 2021 à 15h13
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Wall Street devrait ouvrir en hausse mardi matin alors que semble s'estomper la menace qu'avait fait peser l'apparition d'une nouvelle souche du coronavirus.

Une demi-heure avant l'ouverture, les contrats 'futures' sur les principaux indices new-yorkais progressent de 0,9% à 1,8%, annonçant un début de séance dans le vert.

Les investisseurs semblent notamment rassurés par les déclarations de GlaxoSmithKline et Roche, qui affirment que leurs traitements contre le Covid-19 se montrent efficaces contre le variant Omicron.

Après l'épisode de montagnes russes des dernières séances, les marchés apparaissent décidés à opérer une sorte de retour à la normale.

'Il est rassurant de constater que le gros des contaminations les plus récentes s'effectue chez les plus jeunes et les populations les moins vaccinées, ce qui suggère une immunité au moins partielle due aux vaccins', renchérissent les analystes de Goldman Sachs.

'Plus important, un grand nombre d'experts s'attend à une protection significative du vaccin contre les hospitalisations, tout particulièrement après l'administration de la 3ème dose', ajoute la banque d'affaires américaine.

Goldman fait remarquer que la corrélation entre vaccination et sévérités des symptômes apparaît, pour ce qui concerne Omicron, relativement similaire à celle du Delta, voire encore moins marquée.

Chez UBS, on estime que la récente période de consolidation sur les marchés boursiers constitue une opportunité intéressante pour se renforcer sur les valeurs à même de tirer parti du profil actuel de la croissance.

'Une chose que nous savons avec certitude, c'est que rester investis lors des périodes d'incertitude s'avère souvent la meilleure décision à prendre', rappelle Dean Turner, l'économiste de la branche de gestion de fortune de la banque privée suisse pour la zone euro et le Royaume-Uni.

Au chapitre économique, les indicateurs publiés dans la matinée ont été accueillis dans l'indifférence quasi-générale.

La productivité non-agricole a chuté de 5,2% aux Etats-Unis au troisième trimestre en rythme annuel, une dégradation essentiellement due à la forte augmentation du nombre d'heures travaillées (+7,4%).

Le déficit commercial s'est lui contracté de 17,6% à 67,1 milliards de dollars, après un déficit révisé à 81,4 milliards en septembre, à la faveur d'une nette augmentation des exportations du pays.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +39.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat