Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Tributaire de l'europe, inflation négligée

Wall street : Tributaire de l'europe, inflation négligée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours tributaire des aléas de la crise en Europe, la Bourse de New York devrait débuter la séance de mercredi sur un mouvement de repli, à en croire l'évolution des contrats à terme.

Trente minutes avant l'ouverture, le contrat futur sur le S&P 500 perd 12,75 points à 1241,25 points, tandis que le Nasdaq 100 Future cède 14,75 points à 2345 points.

En Europe, les principaux indices évoluent en ordre dispersé alors que le premier ministre italien Mario Monti a annoncé ce mercredi qu'il avait composé son gouvernement et décidé de prendre le portefeuille de l'économie.

'Le bref rebond des marchés européens ce matin s'explique par le retournement à la baisse des rendements obligataires, ce qui montre à quel point le dossier de la dette demeure capital aux yeux des investisseurs', souligne un intervenant.

Comme hier, la situation en Europe éclipse les indicateurs économiques publiés aux Etats-Unis, d'habitude à l'origine des fluctuations des marchés mondiaux.

En octobre, l'indice des prix à la consommation affiche une baisse de 0,1%, là où les économistes anticipaient une stabilité des prix après leur hausse de 0,3% en septembre.

Ce chiffre montre que l'inflation reste contenue aux Etats-Unis dans un contexte de légère progression de la demande intérieure.

La production industrielle sera dévoilée d'ici quelques minutes.

Sur le front des valeurs, Dell a présenté hier soir un profit trimestriel de 893 millions de dollars, soit 49 cents par action contre 47 cents attendus, mais les investisseurs semblent surtout avoir retenu le profit warning du groupe sur ses résultats annuels.

Apple a fait part hier de la nomination d'Arthur Levinson au poste de président non-exécutif de son conseil d'administration, un poste était occupé précédemment, jusqu'à son décès, par Steve Jobs.

Target a annoncé mercredi une hausse de 3,7% de son bénéfice net au troisième trimestre, le distributeur américain ayant vu ses ventes progresser d'un peu plus de 5%.

A noter enfin que le cours du baril de brut a refranchi le cap des 100 dollars avant la parution, dans la matinée, des stocks hebdomadaires de pétrole.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI