Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Wall Street : Toujours une évolution en dents de scie

mercredi 1 décembre 2021 à 15h59
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York amorce un début de rebond mercredi matin après son net repli de veille, une reprise technique qui vient prolonger le mouvement de grande volatilité déclenché par l'apparition d'une nouvelle souche du coronavirus.

Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones reprend 0,8% à 34.744,5 points, tandis que le Nasdaq Composite se redresse de plus de 1% à 15.699,2 points.

L'évolution en dents de scie des marchés américains au cours des dernières séances reflète l'humeur erratique des intervenants depuis l'identification, la semaine dernière, d'une mutation jugée préoccupante du Covid-19.

A cela s'ajoute la menace d'un durcissement plus rapide que prévu de la politique monétaire de la Réserve fédérale, une perspective confirmée hier par l'évident changement de ton de son président, Jerome Powell.

'Omicron + tapering = volatilité accrue', prévient ce matin Mark Haefele, le directeur des investissements de la branche gestion de fortune d'UBS.

Le stratège dit toutefois s'attendre à ce que les investisseurs se détournent des ruminations autour d'Omicron pour se focaliser de nouveau sur les bons résultats d'entreprise et le redressement économique, ce qui devrait permettre selon lui aux places boursières de reprendre leur marche en avant.

Beaucoup d'analystes s'attendent toutefois à ce que la volatilité reste élevée pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, au vu du mur d'inquiétudes qui se dresse devant les marchés.

'Il est tout à fait possible que nous entrions dans une phase similaire à celle de 2014-2015 sur les marchés américains, c'est-à-dire une phase de consolidation de plusieurs mois voire trimestres, avec quelques corrections, mais des corrections n'excédant pas 15% sur le S&P 500 à l'époque', met en garde Alexandre Baradez, le responsable de l'analyse marchés chez IG France

L'indice VIX qui mesure la volatilité implicite du S&P 500 retombe de 12% à moins de 24 points ce mercredi, loin du pic de plus de 28 points atteint la semaine passée.

Les statistiques parues en début de journée ont en revanche peu d'impact sur la tendance.

L'indice PMI du secteur manufacturier - calculé par IHS Markit - s'est établi à 58,3 en données définitives pour novembre, quasi-stable après un niveau de 58,4 enregistré en octobre.

Sur le front de l'emploi, le secteur privé des Etats-Unis a créé 534.000 postes en novembre selon le cabinet ADP, un nombre un peu supérieur à l'estimation moyenne des économistes, après les 570.000 créations d'octobre.

Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d'Etat, dont la brusque détente ces derniers jours témoignait d'un retour de l'aversion pour le risque, se tendance à nouveau ce matin.

Le dix ans américain progresse actuellement de quatre points de base, à 1,48%.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.20 % vs +40.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat