Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Wall street : Termine mars en fanfare, l'emploi simple alibi

Wall street : Termine mars en fanfare, l'emploi simple alibi

tradingsat

(CercleFinance.com) - - Ce mois de mars 2011, qui a failli être le pire de la décennie (repli moyen de -6% des indices US autour des 15/16 mars) va s'achever, sauf accident jeudi, par une progression symbolique qui prolongera la tendance haussière en vigueur depuis fin août 2010.

Le Dow Jones ne clôture pas au plus haut du jour (12.383Pts) parce qu'après avoir retracé à 0,05% près son zénith annuel du 18 février (12.390Pts), quelques prises de bénéfice se sont matérialisées, d'où une avance réduite à +0,58% (à 12.350Pts). Le premier trimestre va donc s'achever sur un gain de +6,7% (et non pas de +7% comme à la mi-séance). Pour le 'S&P' (+0,67%), la performance annuelle se chiffre à +5,6% et le Nasdaq (+0,72%) engrange +4,7%. Cette séance positive (la 8ème sur une série de 10) s'est déroulée dans une ambiance modérément active, les volumes apparaissant d'autant plus creux qu'ils ont pourtant été gonflés par des 'habillages de bilan'.

C'est d'ailleurs tout le paradoxe de la remontée de Wall Street depuis 15 jours: plus les cours montent, moins il y a d'acheteurs (tandis que les vendeurs les 'laissent venir' et s'abstiennent de freiner la hausse).

C'est une sorte de jeu de cache-cache (de dupes ?) où le but ultime semble de ne pas opérer à contre tendance... de telle sorte que le marché se vide de ses acteurs dès qu'une tendance devient trop 'lisible'.

En ce qui concerne les motifs de la hausse de ce mercredi, ce n'est pas parce que tous les fils de news matraquent l'impact prétendument positif des chiffres de l'emploi (enquête ADP d'une parfaite neutralité) que cela correspond à la réalité sur le terrain.

Les indices US ont bien plus positifs en préouverture durant toute la matinée -dans le sillage des places asiatiques et européennes- qu'après la publication de l'enquête en question (saluée par... une absence totale de réaction et même un léger fléchissement indiciel entre 14H15 et 14H30).

Selon ADP, 201.000 postes ont été créés dans le secteur privé au mois de mars au lieu de 205.000 à 210.000 attendu par les analystes. Et ne c'est pas tout, le score du mois de février a été révisé en baisse de -5% à 208.000 contre 217.000 initialement.

Mais aucun 'mauvais chiffre' ne saurait faire reculer Wall-Street (+0,65% en moyenne ce mercredi), c'est même tout l'inverse (voir l'euphorie qui a succédé hier au plongeon de la confiance des ménages mardi).

Mais les 'acheteurs finaux' (gérants, particuliers) ne se laissent pas gagner par la 'peur de rater la hausse': les volumes d'échanges restent très étroits et seule la gestion indicielle passive alimente un semblant de vélocité à la hausse.

C'est caractéristique d'un 'marché de flux' piloté par les injections de liquidités de la FED mais qui ne génère aucune 'conviction'. Il se murmure beaucoup que les quelques 'gros bras' qui ont retourné la tendance comme une crèpe le 17 mars n'attendent qu'une chose: de voir des 'retardataires' se convaincre que le marché ne peut plus que monter (puisqu'il ne baisse bas face à une série de déboires nucléaires et de turbulences géopolitiques majeurs) afin de restaurer une volatilité à la baisse après l'avoir consciencieusement écrasée de 31,5 jusque vers 17,5 en une dizaine de séances.

Parmi les leadres de la hausse ce mercredi, Cephalon (cible d'une OPA) a pris 28,4%, Cabot Oil & Gas +5,3%, Expedia +3,7%, Chesapeake +3,1%, Citrix +3,1%, Amazon +2,8%, Flextronics +2,6%, AT&T +2,2%, Exxon +1,5%.

Parmi les rares perdants, Nvidia chutait de -3,7%, Motorola de -3,1%, Micron lâchait -1,5%, Cisco -0,7%. Sur le plan sectoriel, les constructeurs de maisons individuelles chutaient collectivement d'environ -2% (Lennar -4,3%, Pulte Homes -2,7%, DR Horton -2%).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...